10 cadeaux parfaits pour vos amis guitaristes

Woodbrass Team

La saison du shopping intensif approche, et avec les fêtes cette question revient sans cesse au magasin : « Mon ami (mon frère / mon père / ma sœur / mon hamster) joue de la guitare, qu’est-ce que je pourrais lui offrir qui lui ferait tellement plaisir qu’il n’ira pas le revendre sur un site de petites annonces deux semaines plus tard ? ». Pas de panique, nous sommes là pour ça ! Nos explications se veulent accessibles aux non-musiciens, de manière à ce que vous parveniez à penser comme un guitariste pour trouver le meilleur cadeau possible… Bon courage !

selfie_noel_12

10 – Un métronome (budget : moins de 20 euros)
Certains guitaristes un peu soupe-au-lait seraient capable de prendre ce cadeau comme un affront, et vous dirons que seuls les gens qui n’ont pas le sens du rythme ont besoin d’un métronome. Mais attendez quelques semaines, et ils reviendront tout penauds, en admettant à demi-mot que ce petit outil les fait énormément progresser…
Exemple : Eagletone M100

09 – Un capodastre (budget : moins de 20 euros)
Le principe du capodastre est très simple : il reproduit un barré sur la case que l’on choisit, et permet donc d’avoir la note en question à la place des cordes à vide. L’intérêt ? Pouvoir décaler un morceau de l’intervalle que l’on veut sans perdre les positions d’accord familières qui sonnent si bien. Pour ne rien gâcher, le capodastre permet aussi d’avoir un son plus brillant, plus aigu, et peut donc sortir un instrumentiste en mal d’inspiration de sa morosité. Attention au moment de l’achat, il existe des capodastres adaptés à tous les styles de guitare (classique, acoustique à cordes acier ou électrique).
Exemple : Dunlop Trigger

08 – Un bon jack (budget : entre 20 et 60 euros)
D’accord, un câble n’est pas forcément le cadeau le plus sexy au monde, mais il s’agit pourtant d’un élément indispensable de la chaîne sonore, et pas des moindres. Rares sont les guitaristes qui n’ont pas vécu la torture mentale du jack qui marche une fois sur deux et fais des craquements pile au mauvais moment. Sans compter le fait qu’un bon jack transmettra plus d’aigus et permettra ainsi de gagner en clarté de son.
Exemple : Klotz Lagrange

EAGLETONE+GS310+ASHBURY+307 – Une belle sangle (budget : entre 10 et 60 euros)
Même si on ne joue pas en groupe ou sur scène, une sangle peut être utile pour jouer assis avec un meilleur équilibre ou tout simplement (et c’est une raison bien suffisante) pour s’admirer dans la glace avec sa guitare en position Jimmy Page. Il existe désormais des sangles pas très chères qui ont des motifs vraiment jolis (les nouvelles Eagletone), et pour les plus généreux d’entre vous les sangles en cuir sont toujours le nec plus ultra dans ce domaine.
Exemple : Eagletone Ashbury 2

06 – Un bottleneck (budget : moins de 15 euros)
Le bottleneck est un tube, à l’origine en verre de bouteille de médicament (d’où le nom), que l’on glisse sur les cordes pour obtenir le son blues caractéristique des grands que sont Robert Johnson, Blind Willie Johnson, Ry Cooder ou encore Derek Trucks. On en trouve de différentes tailles (selon la taille des doigts du guitariste) et dans plusieurs matières, qui ont chacune des vertus sonores bien particulières. Un bottleneck en verre sera plus doux au son et plus fragile à l’usage, tandis qu’un bottleneck en acier sera plus robuste et sonnera de manière plus tranchante. Le laiton est aussi solide que l’acier mais sonne de manière plus chaude.
Exemple : Dunlop Adu 222

dunlop-bottleneck-metal-medium-19x22x62mm05 – Un songbook (budget : moins de 30 euros)
Un songquoi ? On appelle songbook un recueil de partitions, regroupées par album ou par artiste. Autrement dit : c’est bien beau de jouer de la guitare, mais encore faut-il avoir quelque chose à jouer. Si le guitariste à qui vous voulez offrir un songbook a particulièrement aimé un album pendant les mois d’avant noël, vous seriez inspiré de partir à la recherche du songbook correspondant. Si vous ne connaissez pas si bien sa vie musicale mais que vous lui connaissez quand même des affinités de style, alors il existe des songbooks thématiques qui correspondront parfaitement.
Exemple : The Little Black Songbook, The Beatles

04 – Un mini ampli (budget : entre 25 et 45 euros)
Le guitariste de votre noël a sans doute déjà un petit ampli pour travailler à la maison (ou un énorme ampli pour faire trembler les murs de sa chambre), mais un mini ampli rend toujours de fiers services. D’abord, c’est le compagnon idéal pour voyager léger, pour jouer partout et avec tout le monde, puisqu’il fonctionne sur piles : plus besoin de rester à proximité d’une source de courant donc. D’autre part, ces petites boîtes ont un son bien particulier et peuvent donc servir à trouver un son original pour un enregistrement. Qu’il s’agisse du Buddy Eagletone, du MS-2 Marshall ou du Micro Crush Orange, chaque mini ampli a sa personnalité propre.
Exemple : Marshall MS-2

MS2-xlarge03 – Une pédale (budget : entre 40 et 160 euros)
Une pédale est une petite boîte qui se branche entre la guitare et l’ampli et permet de modifier le son de plein de manières différentes. En général, les guitaristes chevronnés collectionnent les pédales de manière obsessionnelle et la maladie peut commencer très tôt. S’il s’agit de la première pédale du guitariste en question, un basique comme l’overdrive (pour reproduire le son d’un ampli poussé dans ses derniers retranchements) ou la wah wah (le son vocal façon Hendrix) feront forcément mouche. Pour ceux qui ont déjà plein de choses, il faudra être plus inventif et s’aventurer du côté des loopers, flangers et autres fuzz… Dans tous les cas n’oubliez pas l’alimentation secteur qui va avec !
Exemple : Eagletone Mojito

02 – Un guitalélé (budget : entre 50 et 200 euros)
Le guitalélé est un instrument hybride qui fait fureur depuis quelques temps. Il mélange la petite taille du ukulélé et les six cordes de la guitare, pour une sorte de mini-guitare qui s’accorde plus aigu que le standard mais sur laquelle on peut donc retrouver ses positions habituelles sans avoir à réapprendre à jouer (contrairement au ukulélé qui peut être troublant au niveau de l’accordage). Le guitalélé est à la fois un bon outil à amener partout mais aussi un instrument à la voix différente qui inspirera des idées qui ne seraient pas forcément venues sur une guitare traditionnelle.
Exemple : Eagletone Guitarrita

01 – Une telecaster ! (budget : entre 300 et 3000 euros)
Bon d’accord, il faut vraiment beaucoup aimer son guitariste, mais en même temps c’est le cadeau qui fera forcément plaisir ! La Telecaster est le premier modèle de guitare électrique solid body fabriqué à grande échelle, et 64 ans après sa naissance il reste une référence difficile, voire impossible à surmonter. Très simple (deux morceaux de bois, deux micros et roule) mais diablement efficace, au point qu’on la retrouve en rock, en country, en blues, en funk… On trouve des Telecaster à tous les prix, des Squier à 300 euros jusqu’aux Custom Shop à 3000, mais quel que soit le prix ça fera toujours plaisir !
Exemple : Fender Telecaster Baja

selfie_noel_08

Laisser un commentaire