Archives

10 Choses à ne pas oublier pour réussir son concert

par Woodbrass Team

Le concert fait partie de ces rituels que chaque musicien attend avec un mélange complexe d’impatience et de terreur. En effet, peu de moments de votre vie peuvent à la fois être aussi enthousiasmants et partir autant en sucette à n’importe quel instant. Quand c’est bon, il n’y (presque) rien de mieux sur terre, quand c’est raté, on a une terrible envie de déménager au Laos et de se faire changer le visage. Mais il y a des catastrophes qui peuvent s’éviter avec une préparation correcte : voici donc nos dix conseils pour que votre prochain gig soit une vraie partie de plaisir.

simmons

1 – Ne pas lésiner sur les consommables
Quand je dis consommable, je pense aux cordes et aux médiators pour les guitaristes, aux peaux pour les batteurs et ainsi de suite. Acheter vos jeux de cordes par 5 ou 10 peut paraître cher, mais le jour où vous péterez votre mi grave pendant la balance un dimanche après-midi en Corrèze, vous comprendrez à quel point c’est le meilleur investissement de votre vie.

2 – Ne pas boire avant…
Ne pas boire d’alcool évidemment ! Buvez de l’eau, on ne voudrait pas être responsable de votre mort par déshydratation pendant le deuxième rappel. Mais l’alcool avant le concert, c’est rarement une bonne idée : entre les paroles qui vous sortent de la tête comme par magie au moment d’approcher du micro, les rots qui ne tombent pas toujours en rythme et la modification de votre perception auditive (les musiciens alcoolisés jouent plus fort et avec plus d’aigus, pour compenser le son assourdi qu’il perçoivent à force de grammes dans le sang), un grenadine à l’eau est chaudement recommandée.

3 – Ne jamais laisser de matos dans la voiture
Que vous soyez venu en voiture ou en camionnette, c’est un moyen de déplacement et aucun cas un lieu de stockage pour votre matos. Vous avez tous entendu des histoires horribles de musiciens qui perdent bêtement leur matos en se faisant piquer le camion, alors ne vous dîtes pas que ça n’arrive qu’aux autres. Vous avez un ampli et une guitare en plus ? Ils seront très bien dans les loges, ou derrière le batteur sur scène, là où personne ne partira avec…

4 – être sûr de son matos
Il est une règle universelle des concerts, directement dérivée de la fameuse loi de Murphy : tout élément susceptible de merder merdera, et il merdera évidemment au moment où ça vous dérangera le plus. Les lampes grillent généralement au bout du deuxième morceau, au même moment que les cordes pètent et que la batterie se désaccorde de manière intempestive. Quand ça n’est pas votre multieffet qui décide d’un coup de perdre tous ses presets… Pour limiter les risques, n’amenez que du matos solide et qui ne vous a jamais fait de surprises désagréables. Dans le doute, prévoyez le plus d’éléments possible en double !

qotsa5 – Préparer du merchandising
Les musiciens le savent bien : à moins de faire partie des rares formations qui ont bossé comme des forçats pour en arriver là, votre concert ne vous rapportera pas grand chose. Il peut même vous coûter cher entre la route et l’hébergement, tout ça en échange de quelques boissons gratuites. Le seul moyen de ne pas rentrer à poil financièrement est de venir avec du merchandising à vendre : Cds, vinyles, t-shirts, affiches, tout est possible et les idées originales sont généralement les mieux reçues.

6 – Bien vérifier le matos disponible sur place
« Pas de problème, y’a une sono, une batterie et des amplis sur place ! » : combien de fois avez-vous entendu cette phrase de la part de l’organisateur pour finalement vous retrouver sur place avec une chaîne hifi mono en guise de sono, un ampli 10 watts à transistor et une batterie de jazz sans peaux peu utile pour votre concert de thrash metal ? Demandez des infos précises, et dans le doute amenez votre propre matos !

7 – Arriver à l’heure
Rien de pire que de devoir se passer de balance pour des bêtes raisons de timing… Regardez l’itinéraire à l’avance, et munissez-vous d’un vrai GPS, et pas de l’application Maps sur votre smartphone qui sera forcément à court de batteries à l’approche du point d’arrivée – voir conseil numéro 4. Si Via Michelin vous dit 3 heures de route, prévoyez-en 4, et partez à l’heure… Vous verrez, faire une balance en ayant le temps, ça change beaucoup de choses au concert.

medium_3018 – Prévoir un t shirt de rechange
Si le concert est bon, vous transpirerez probablement comme un bœuf. Voire deux. Ne vous imposez donc pas une troisième mi-temps dans un t shirt qui sent le ragondin malade, ou pire, une nuit dans un hôtel mal chauffé dans un t shit trempé… Un t shirt ne prend pas de place dans votre gigbag, et vous n’imaginez pas à quel point vous serez heureux de le trouver.

9 – Répétez avant
ça paraît tellement évident, mais ça ne fait jamais de mal de le rappeler ! Un bon concert, c’est un concert où vous êtes suffisamment sûr de vous pour donner le meilleur de vous-même. Et vous avez beau être génial, ça se prépare ! Quand vous n’êtes pas sans arrêt à penser à la prochaine partie du morceau ou à la note à retrouver pour les chœurs, vous pouvez vous concentrer sur l’essentiel, c’est-à-dire…

10 – Vous éclater !
à force de contraintes et de choses à ne pas oublier, on pourrait presque oublier qu’à la base, vous êtes là pour vous faire plaisir, et par-là même faire plaisir aux gens en face de vous ! Tout le monde fait des pains, ne les laissez pas gâcher la fête. Ne vous torturez pas le cerveau pour un moment de flottement ou une corde un peu trop basse, les gens ne retiendront que le positif si c’est ce que vous choisissez de retenir vous aussi. A vous de jouer !

Vous aimerez aussi...

0 commentaires sur “10 Choses à ne pas oublier pour réussir son concert”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *