Archives

20 Batteurs De Session Incontournables – part 2

par Woodbrass Team

Nous continuons notre tour d’horizon des batteurs que l’on entend sur tous les titres à la radio sans jamais avoir vraiment fait attention à eux : les batteurs de session. Leur timing est irréprochable, leur son à toute épreuve, et surtout leur groove si carré qu’il a fait danser des millions de personnes. 10 batteurs pour l’article précédent, et en voici 10 autres : bonne écoute !

Manu-Katche1

Manu Katché
Eh oui, il y a un français parmi les plus grands batteurs de session de tous les temps ! Manu Katché est né à Saint-Maur-Des-Fossés, et on le connaît surtout en France en tant qu’homme de télévision. Mais son jeu est absolument redoutable, solide, punchy et groovy à la fois. Il s’est fait remarquer sur l’album de Peter Gabriel So, le plus gros carton de l’ex-Genesis, puis s’est retrouvé derrière les fûts pour Sting, Tracy Chapman, Youssou N’Dour, et tout ce que la France compte de grands chanteurs (Cabrel, Michel Jonasz, Voulzy, Goldman…).
A écouter absolument : Peter Gabriel – Sledgehammer
Matos : Yamaha, Zildjian

Al Jackson Jr.
Il n’a pas hérité du surnom de « métronome humain » pour rien : Al Jackson Jr. a marqué le beat pour les plus grands chanteurs de l’histoire de la soul, puisqu’il était le batteur de Booker T. & The MGs, les musiciens résidents du label Stax de Memphis. Son groove assis et décontracté a servi Otis Redding, Al Green, Rufus Thomas, Eddie Floyd, Sam & Dave, ou encore le grand Albert King.
A écouter absolument : Otis Redding – Try A Little Tenderness
Matos : Rogers, Zildjian, Gretsch, Ludwig

Bernard Purdie
Purdie est le roi du groove, l’homme qui en trois coups bien placés vous donne une envie irrésistible de danser et qui est capable de propulser un chanteur au sommet en quelques mesures. Il s’est fait connaître derrière James Brown en 1965, et a ensuite accompagné Aretha Franklin ainsi que King Curtis, qui faisait d’ailleurs la première partie de Aretha. Il a donc assuré les deux parties du concert qui sont toutes les deux sorties en 71 en tant Live au Fillmore West. On le retrouve aussi avec B.B. King, Cat Stevens, Joe Cocker et Steely Dan.
A écouter absolument : Steely Dan – Deacon Blues
Matos : Basix, Sabian

2009_07_29-Alan-White-Playing-his-White-Galaxy-Kit-043

Alan White
On connaît surtout Alan White comme batteur du groupe progressif anglais Yes, au sein duquel il a remplacé Bill Brufford en 1973. Mais avant ça on a aussi entendu ses grooves tordus et inventifs sur All Things Must Pass de George Harrison et au sein du Plastic Ono Band de John Lennon. Deux anciens Beatles et un monstre du prog, on a connu des carrières nettement moins brillantes !
A écouter absolument : John Lennon – Instant Karma
Matos : Ludwig, Gibraltar

Jay Bellerose
L’américain Jay Bellerose fait partie des plus jeunes de cette liste, et représente une approche radicalement différente. Son jeu est simpliste, percussif et ses batteries sonnent de façon très sombre et organique, le parfait complément pour les productions très roots de T. Bone Burnett qui l’emploie quasi systématiquement. On entend donc Bellerose sur les productions récentes de B.B. King, Elton John et Leon Russel, Loudon Wainwright, Cassandra Wilson ou encore Hugh Laurie.
A écouter absolument : Robert Plant & Alison Krauss – Gone Gone Gone
Matos : Slingerland

jay-bellerose-at-drum-kit-8

Matt Chamberlain
En tant que batteur de Pearl Jam et Soundgarden, on pourrait imaginer que Matt Chamberlain est un sauvage marteleur de fûts. Mais il est en fait capable de s’adapter à toutes les situations, et ce grand caméléon de la batterie a posé des pistes très modernes, claquantes, droites et raides derrière le gotha des singer/songwriters que sont Tori Amos, The Wallflowers, Fiona Apple, Alanis Morissette, Sean Lennon ou encore Robbie Williams.
A écouter absolument : Tori Amos – Cornflake Girl
Matos : DW, Istanbul

Jim Gordon
Le californien Jim Gordon n’est malheureusement plus en activité depuis qu’il a assassiné sa mère en 1983, mais avant cette crise de schizophrénie il a eu le temps de jouer sur de nombreux albums incontournables des années 60 et 70. Entre les Byrds, les Beach Boys, Clapton (sur Layla), Joe Cocker, Frank Zappa, Alice Cooper, John Lennon, John Lee Hooker et Steely Dan, le jeu solide et musical de Gordon n’est pas prêt de disparaître de nos platines.
A écouter absolument : Derek And The Dominos – Keep On Growing

Steve Ferrone
Le britannique Steve Ferrone a fait ses armes au sein de l’Average White Band, groupe de funk phare des années 70. Son jeu puissant, funky mais sans démonstration inutile a aussi plu à Duran Duran, Eric Clapton et Alan Parsons et on le retrouve sur de très nombreux albums, y compris des créations d’artistes plus rock comme Aerosmith et Slash. Depuis 1994, il est le batteur du groupe de Tom Petty, the Heartbreakers, avec qui il tourne énormément, même s’il trouve toujours le temps de jouer avec d’autres…
A écouter absolument : Tom Petty – You Wreck Me
Matos : Gretsch, Sabian

Steve-Ferrone-Gretsch-BagShow2015-Poster-GEWAmusic

Josh Freese
L’américain Josh Freese n’a que 42 ans, mais il a déjà derrière lui une carrière à faire pâlir bien des vétérans. Dès le début de sa carrière il conciliait pop commerciale avec un petit boulot de batteur chez Disneyland et son côté plus punk et jouant avec The Vandals. Il a joué sur le classique The Art Of Rebellion de Suicidal Tendencies, a fait partie des Guns n’ Roses juste avant leur implosion, a joué sur le multiplatine Fallen de Evanescence, a accompagné Sting et Nine Inch Nails, et fait partie du groupe A Perfect Circle depuis le premier album. Toujours fin, intelligent et sauvage à la fois, l’ombre et la lumière dans un batteur très original.
A écouter absolument : A Perfect Circle – The Package
Matos : DW, Paiste

Kenny Aronoff
La silhouette body buildée de Kenny Aronoff est immédiatement reconnaissable, tout comme son jeu ultra puissant et d’une précision implacable. Il a fait ses débuts en jouant pendant 16 ans dans le groupe du chanteur John Mellencamp, et est ensuite devenu le batteur favori de John Fogerty, l’ancien leader de Creedence Clearwater Revival, avec qui il tourne dans le monde entier. Mais on entend aussi Aronoff sur des centaines d’albums d’artistes aussi divers que Bob Dylan Avril Lavigne, John Mayer et Stevie Wonder.
A écouter absolument : John Fogerty – Hot Rod Heart
Matos : Tama, Yamaha, Meinl, Zildjian

Kenny-Aronoff-2

Vous aimerez aussi...

0 commentaires sur “20 Batteurs De Session Incontournables – part 2”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *