Archives

Aira – Présentation exclusive des nouveaux produits

par Julien Bitoun – Woodbrass Team

Nous vous avions déjà annoncé la nouvelle série Aira de chez Roland, quatre produits destinés à la création de musique électronique en live et studio avec les gros sons des classiques analogiques de la marque. Nous les avions vus à Los Angeles mais étions tenus au silence par une clause de confidentialité, mais ça y est ! Le Chat est sorti du sac, et nous sommes même allés le voir en Hollande…

aira

Oui parfaitement, en Hollande ! Quelques centaines de kilomètres ne nous font pas peur pour une exclusivité mondiale : la première présentation des produits Aira ouverte au public, à l’occasion du salon Dancefair à Utrecht. Nous y avons retrouvé David, spécialiste américain des produits de la marque, qui nous a présenté les nouveaux bébés, que nous avons aussi eu l’occasion d’écouter en live. D’entrée, le décor est posé : guichet façon Star Tours (l’attraction Star Wars à Disneyland), salle de conférence façon Star Trek, images de Pac Man et de Space Invaders projetées pendant les démos… Tout va dans le sens du futur vintage, c’est-à-dire l’image qu’on se faisait de l’avenir il y a une vingtaine d’années, l’époque où la TR-909 était la reine des boîtes à rythme. L’idée de la série Aira est la même : proposer les sons d’hier avec la puissance des technologies d’aujourd’hui. Ces boîtes ne sont donc pas de strictes rééditions, mais de véritables réinterprétations des classiques de Roland.

En commun
Les quatre ont été programmées en exploitant la nouvelle technologie ACB (analog circuit behaviour – comportement de circuit analogique), un outil que Roland a développé et qui va au-delà du simple fait de sampler les engins d’origine. L’ACB consiste à analyser le son correspondant à chaque position de potard en étudiant son incidence sur tout le circuit analogique, le tout en observant le comportement de chaque composant. Le résultat final est comparé en A/B au son original, et David nous a avoué que certains sons ont été reprogrammés une centaine de fois avant d’arriver à quelque chose de satisfaisant.

Parmi les autres caractéristiques communes aux quatre Aira, on trouve une qualité d’échantillonnage très élevée (96 kHz / 32 bits), une interface audio intégrée via port USB, l’effet Stutter (qui découpe le son en 16 pas réarrangés selon différents patterns pour des effets plus ou moins agressifs et anarchiques) des filtres très progressifs, des contrôles à la fois intuitifs et faciles d’accès, et enfin et surtout des prix très bas par rapport aux engins concurrents. Ils seront tous disponibles en mars, à l’exception du System-1 qui n’arrivera qu’en juin, puisque son développement n’est pas encore assez avancé.

aira2
En haut : le System-1 et le VT-3. En bas : le TB-3 et le TR-8.

TR-8
Pour le détail, commençons par la plus attendue : la TR-8 ! Comme son nom l’indique (en référence à la classique TR-808), c’est une boîte à rythme qui reprend à la fois les sons de la TR-808, la TR-909 (et peut-être de la 707… suspense !), et en rajoute plein d’autres pour arriver à une boîte très flexible aux fonctions clairement pensées pour le live. Les effets intégrés (reverb, delay, compression et sidechain) peuvent être séquencés, le tout de manière très simple : on sélectionne l’effet comme pour un instrument et on place les évènements sur le séquenceur pas à pas. Quatre sorties analogiques permettent d’avoir le son général en stéréo et de router deux éléments sur deux sorties individuelles, comme le kick et la snare par exemple. En plus de ça, les 11 éléments sortent sur 11 pistes séparées lorsqu’on se branche sur un ordinateur en USB. Pour couronner le tout, on dispose d’une entrée stéréo pour sidechainer une source audio externe, et ce sidechain est lui aussi séquençable.

TB-3
La TB-3 est conçue pour fonctionner avec la TR-8, et les deux se synchronisent de manière très intuitive. Les connaisseurs auront déjà compris, il s’agit de l’héritière de la TB-303, le générateur de ligne de basse chéri des musiciens de la vague acid. Il intègre les formes d’onde d’origine et en intègre d’autres en plus, propose des effets intégrés comme la reverb, la distorsion et le changement de tonalité instantané, et son écran peut à la fois servir de clavier maître d’appoint ou de touch pad X/Y pour contrôler un effet en temps réel. Enfin, la fonction shuffle permet de faire groover le tout et Random génère un pattern aléatoire qui peut offrir un excellent point de départ pour une composition.

VT-3
Comme son nom l’indique (Voice Transformer), le VT-3 se charge de la voix, comme le faisait le Boss VT-1 dont il s’inspire. Des faders permettent d’agir en temps réel sur la reverb, le pitch et l’enveloppe de la voix, un auto-pitch corrige la justesse, et le Stutter se présente comme un delay calé sur le tempo détecté. Parmi les fonctions les plus intéressantes, on trouve un excellent Vocoder dérivé du VP330 qui détecte la note par un pitch follower et dispense donc de contrôler par un clavier extérieur. Il propose en plus la possibilité d’être mélangé avec la voix non traitée. Enfin, une alim fantôme permet d’utiliser le VT-3 avec un micro statique.

SYSTEM-1
Vu qu’il sortira plus tard que les autres, le System-1 est encore le plus mystérieux du lot. Une chose est sûre : il présente le concept du plug-out, qui, contrairement au plug-in sur un ordinateur contrôlé par un clavier extérieur, permet d’uploader des sons de claviers virtuels dans le System-1 pour les jouer en live sans avoir besoin de son ordi. Il sera probablement livré d’origine avec le son du SH-101, et parmi les prochains plug-outs évoqués on trouverait le Pro Mars, le SH-1, le Juno et le Jupiter. Rien n’est encore sûr, et vu le temps que prend le développement à cause de l’exigence de la technologie ACB, ils arriveront au compte goutte après le synthé lui-même, sans doute pour un prix individuel d’environ 50 euros. En plus de toutes ces possibilités, le System-1 propose une nouvelle forme d’onde développée par Roland, la Supersquare, très agressive et robotique, un LFO extrêmement rapide, 4 voix de polyphonie et un effet Stutter qui se présente comme un arpégiateur au tempo synchronisable dont on commandera le nombre de divisions.

Après une démo par l’excellent De Sluwe Vos, nous sommes convaincus : lui qui est habitué au TR-909 vintage a retrouvé ses marques sonores sans aucun souci, et les produits Aira ont un côté très fun et facile d’accès qui donne envie de faire de la musique sans passer des années à apprendre à manipuler des menus et sous-menus cryptiques. Autant vous dire que la rupture de stock devrait être rapide ! Vous savez ce qu’il vous reste à faire…

aira3à l’occasion du Dancefair, Aira est même devenu une boisson énergisante ! De futurs collectors sans aucun doute…

Vous aimerez aussi...

2 commentaires sur “Aira – Présentation exclusive des nouveaux produits”

  1. charlie maynson dit :

    Super article! merci car ce n’est pas évident de trouver des infos en français!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *