Archives

Interview Backstage : Guénolé (DSI de Woodbrass)

par Woodbrass Team

Vous connaissez le site Woodbrass.com en long et en large, vous visitez régulièrement ses pages, passez vos commandes en ligne et recevez les instruments de vos rêves sans nécessairement penser à toute l’équipe qui se cache derrière les zéros et les uns. Et pourtant, Woodbrass est avant tout une équipe d’une centaine de musiciens passionnés au service de vos envies. Nous vous proposons de découvrir les personnes derrière le nom au travers de ces interviews backstage.

20161219_0851-jpg

Quel est ton rôle au sein de Woodbrass ?
Je suis le Directeur du Système d’Information de Woodbrass.com. En gros, je suis le directeur du service informatique. Tout ce qui concerne l’informatique passe à un moment par moi. Je suis à la tête d’une équipe de sept geeks (je m’inclus dans cette catégorie!). On passe nos journées à coder, optimiser le site, bosser sur le référencement, améliorer la fiabilité, tout ça pour que nos clients et nos services en interne soient toujours satisfait. On est dans un bureau avec quatre écrans chacun, des écrans de monitoring dans tous les sens, des tablettes, des téléphones, des serveurs… une vraie caverne d’Ali Baba pour informaticiens ! Je suis arrivé en 2005, lorsque l’antenne Internet s’est ouverte. J’était seul au Système d’Information à l’époque. En 2007, j’ai eu la possibilité de rentrer au capital de Woodbrass, et je fais donc aussi partie du comité directoire. Bref, je ne m’ennuie pas beaucoup, et j’ai des guitares plein le bureau, c’est plutôt agréable !

Quelle est ton expérience musicale ?
J’ai commencé avec le curé ! Je sais, ça n’est pas très rock’n roll… Je rêvais de jouer « Money For Nothing » de Dire Straits comme sur MTV (j’avais treize ans en 1985). Le curé avait besoin d’enfants de choeurs, j’ai passé un deal avec lui : je prends la place de celui qui joue de la guitare, tu m’apprends et je te dépanne… Six mois plus tard, je me suis fait virer des enfants de choeur (un peu trop rebelle au gout du curé) mais j’avais ma guitare et je connaissais les accords de base ! Je me suis ensuite retrouvé interne à Angers. Il y avait une salle de répète dans le Collège/Lycée, c’était donc l’époque de mon premier groupe, ma première guitare électrique… Nous avons fait les premières parties des groupes des grands frères, dont les Thugs. Entre temps, j’ai obtenu ma maîtrise en informatique et j’ai déménagé sur Valence. J’y ai rapidement monté un petit groupe histoire de ne pas jouer seul. Depuis que je suis de retour dans l’ouest, chez Woodbrass, je ne joue plus en groupe (plus le temps hélas pour l’instant), mais je joue toujours chez moi avec des potes et mes enfants. Je prends par contre le temps de composer un peu plus. Mon métier me prend beaucoup de temps, mais j’ai de la chance : je travaille dans le secteur de la musique.

Quel matos utilises-tu ?
J’ai beaucoup de guitares, mais mes préférées sont mes demi caisses, et de loin ! J’ai une Gretsch Electromatic et une Ibanez Artcore, les 2 avec des Bigsby. Ce vibrato est d’ailleurs ma seconde passion dans la vie ! Pour jouer du gros, c’est juste parfait. J’ai un ampli Fender Blues Deluxe en ampli à lampe (et un vieux HH à transistors). Avec une flopée de pédales d’effets (Distos, Fuzz, Overdrive), c’est parfait pour du Queens of the Stone Age ou du Foo Fighters ! Ensuite, j’ai une Les Paul, une Telecaster, deux Strats dont une superbe Relic faîte sur mesure par le luthier de Woodbrass.
J’ai quelques guitares folk également : une Eagletone Riverside table massive et une Fender 12 cordes. J’ai aussi une Gretsch Americana dans mon salon, pratique car « petite » et objet de déco, je peux facilement la prendre pour tâter des morceaux dans le salon.
J’ai évidemment le logiciel Live sur mon mac, ainsi qu’un Minibrute de chez Arturia, bien fun pour un geek pour moi. J’ai aussi une basse et une batterie électronique. J’ai une pièce chez moi rien que pour tout ça… C’est ma grotte de chez moi quand je sors de ma grotte de chez Woodbrass !

gueno2

De quel matos rêves-tu ?
J’ai déjà beaucoup de matos… Mais si j’en avais la possibilité, je me choperais une Gibson 335 (avec un Bigsby !) et une Martin. J’ai eu la chance d’essayer les deux chez Woodbrass Deluxe… Grosse claque.

Quels sont tes cinq albums préférés toutes époques et tous styles confondus ?
Déjà, cinq albums, c’est pas beaucoup… J’ai 44 ans et franchement, cinq c’est rude…
1 : The Beatles, Please Please Me (1963). D’abord parce que c’est leur premier album, qu’il est encore et sera toujours super frais, et tout ça dès 1963 ! J’aurais pu mettre un Who ou un Kinks, mais bon, il fallait bien choisir…
2 : Neil Young, Harvest (1972). Des mélodies dont on devrait s’inspirer plus souvent…
3 : Failure, Fantastic Planet (1996). Failure a inspiré pas mal de groupes dont Nirvana, Cave In… C’est vrai que j’aurais pu mettre Nirvana, mais justement non !
4 : Queens Of The Stone Age, Songs For The Deaf (2002). J’aurais pu mettre le dernier Eagles Of Death Metal, un Foo Fighters ou un Weezer… Mais un grand classique, c’est quand même bien.
5 : City and Colour, The Hurry And The Harm (2013). Je suis fou de ce son acoustique, simple et efficace… Idem pour le groupe de Dallas Green avec Pink, You + Me.
En bonus, je prendrais un album de soul contemporaine : Charles Bradley ou Lee Fields ou encore Sharon Jones… J’avais bien dit que cinq ça n’est pas assez ! Et le Sex Pistols… Parce que quand même !

gueno1

Vous aimerez aussi...

0 commentaires sur “Interview Backstage : Guénolé (DSI de Woodbrass)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *