Archives

Kurt Listug (co-fondateur et président de Taylor) – Interview

Par Woodbrass Team

La marque californienne Taylor vient de fêter son 40ème anniversaire en Octobre, et elle se porte mieux que jamais. Ses guitares acoustiques sont réputées pour être faciles à jouer, sonnent de manière très équilibrée et sont d’une fiabilité à toute épreuve. Leur système électro-acoustique Expression a aussi largement contribué au succès de la marque tant il permet de se brancher en direct et d’avoir un beau son sans se poser des questions. De Neil Young à Jason Mraz en passant par Taylor Swift, les stars qui ont succombé aux charmes de la marque de San Diego sont très nombreuses. A l’origine du projet, deux passionnés : Bob Taylor, qui a donné son nom à la marque, et Kurt Listug, qui nous a rendu visite pour cette interview aussi rare que passionnante.

Wood-Steel_Winter-2014_EN

Quelle est la répartition des tâches entre toi et Bob ?
Bob et moi possédons chacun une moitié de l’entreprise. Bob est le concepteur des guitares, c’est lui qui crée les processus qui nous permettent de les fabriquer. J’ai toujours été chargé des ventes, des finances et du marketing, et c’est pour ça que je suis ici chez Woodbrass : nous faisons notre propre distribution en Europe depuis 2010, ce qui est la seule manière de faire du business comme nous l’entendons, c’est-à-dire de faire notre propre marketing, et de contrôler la manière dont nous instruments sont vendus. Nous sommes très près des magasins afin que tout le monde y gagne. Je m’occupe de construire la marque, de la faire grandir.

Comme s’y prend-t-on pour construire une marque comme Taylor ?
J’ai été aidé par les bonnes personnes, et j’ai été inspiré par d’autres marques que j’aime. Je suis un grand amateur de voitures, et j’ai toujours voulu une Porsche. Avant même de m’être assis dans une de ces voitures, je savais que j’en voulais une. Comment peut-on arriver à ce résultat dans le domaine du marketing, faire que les gens veulent ta marque sans en avoir fait l’expérience ? Il y a une vingtaine d’années, je me suis rapproché d’une agence de pub à San Diego, nous avons passé un an à observer le marché et avons réalisé que nos clients avaient toujours des histoires passionnantes sur leur rencontre avec les guitares Taylor. Nous avons donc construit plusieurs campagnes autour de cette idée. Les gens voulaient montrer leur affinité pour la marque et nous ont souvent demandé des t shirts, nous avons donc développé notre ligne de vêtements et d’accessoires pour répondre à cette demande. A l’heure actuelle, c’est devenu un business énorme. Notre marque est inclusive, c’est-à-dire que tout le monde peut se retrouver dans notre image, et c’est avec cette idée en tête que nous avons lancé notre newsletter Wood & Steel, ce qui était une manière de partager la vie de notre usine avec nos clients. Depuis, Wood & Steel est devenu un magazine couleur qui est lu par des milliers de personnes quatre fois par an.

D’ailleurs Taylor est une des très rares marques qui s’adresse directement aux joueurs ordinaires dans ses pubs plutôt que de mettre en avant les rockstars.
Le marché de l’acoustique est un peu différent du marché des électriques sur cet aspect. Les guitar héros sont plus important pour les joueurs électriques. Nous cherchons à développer nos propres instruments plutôt que de faire des modèles signature. D’ailleurs dans de nombreux cas, notre marque est plus célèbre que les artistes que nous endorsons !

andybobkurt
Andy Taylor Powers, Bob Taylor et Kurt Listug

Joues-tu d’un instrument ?
Mes parents se sont rencontrés en chantant dans le chœur de leur église ! Ils se sont mariés à Chicago juste après la guerre puis se sont installés à San Diego. C’est là que je suis né. Ils ont acheté un piano, et je m’amusais souvent dessus puis j’ai commencé à prendre des leçons à l’âge de 4 ans. A 13 ans, je me suis mis à la guitare, je ne suis jamais devenu très bon mais ça m’a permis de travailler au magasin American Dream, où j’ai fait la connaissance de Bob Taylor.

Joues-tu encore à l’heure actuelle ?
Je joue un peu de piano parfois, nous avons un Steinway B dans le salon. Bach, Beethoven… Les classiques !

Quels sont tes goûts musicaux ?
J’écoute beaucoup de pop, tout ce qui passe à la radio. Je veux être au courant de ce que les jeunes écoutent, j’adore des groupes comme Imagine Dragons et Of Monsters And Men. Il arrive parfois que l’on rencontre des artistes actuels qui jouent sur nos guitares. Taylor Swift est venue visiter notre usine avec sa mère lorsqu’elle avait 12 ans ! Elle est très créatrice, très ambitieuse et très maline.

As-tu des modèles préférés dans la gamme Taylor ?
Je suis toujours impressionné quand j’entends quelqu’un jouer la GS Mini : le son qui sort de cette toute petite guitare est incroyable ! La nouvelle série 800 est elle aussi très impressionnante, et la nouvelle série 600 qui sera présentée au NAMM est phénoménale. Nous avons aussi conçu des dreadnoughts au diapason court et tête ajourée qui ne sont pas encore en production.

Comment vois-tu l’avenir de Taylor ?
Le luthier Andy Taylor Powers a rejoint l’équipe et nous permet d’essayer de nouveaux types de sons, puisque jusque là Bob Taylor cherchait avant tout le son qu’il aimait dans tous ses designs. Nous voulons continuer de grandir, mais nous ne voulons pas que l’entreprise soit rachetée par des fonds privés. Ça n’est pas bon pour une marque de guitare, pour laquelle le développement doit uniquement être envisagé à moyen terme plutôt qu’à très court terme. De nombreuses marques ne créent plus de nouveaux instruments et se contentent de vendre leurs designs qu’ils font fabriquer partout dans le monde. Notre métier est de créer de nouvelles guitares.

Et pour ceux qui en veulent toujours plus, l’équipe européenne de Taylor sera au Woodbrass Store Guitare le vendredi 21 Novembre à partir de 19h pour répondre à toutes vos questions et vous permettre de jouer des modèles custom exceptionnels. ça vaut le coup de passer…

kurt

 

 

Vous aimerez aussi...

0 commentaires sur “Kurt Listug (co-fondateur et président de Taylor) – Interview”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *