Archives

L’avenir de la guitare : Aristides

Par Julien Bitoun – Woodbrass Team

Vu de l’extérieur, il peut paraître fou d’investir plus de 3000 euros dans une guitare dont la marque n’est pas si connue que ça. Mais si il s’agit d’un instrument fabriqué dans une matière exclusive développée depuis vingt ans qui ne souffre pas de l’humidité et qui sonne aussi bien que les meilleurs bois, ça commence à faire réfléchir non ? Afin de vous présenter les guitares hollandaises Aristides, nous sommes allés à la rencontre du dirigeant de la marque, Pascal Langelaar.

Pascal010

Quelle est l’histoire de Aristides ?
C’est une société qui a été fondée en 2007 avec l’objectif de développer des guitares à la fois belles et innovantes, en partant du matériau que nous avons inventé, l’Arium. Le développement de notre première guitare, la Aristides 010, a commencé en 2008. Après de nombreux prototypes et des tests intensifs avec les meilleurs guitaristes hollandais, nous avons présenté la Aristides 010 au NAMM Show de 2010.

Qu’est-ce que l’Arium ?
L’Arium est un matériau composite qui a d’excellentes propriétés acoustiques. Il a été développé à partir de 1995 par une équipe d’ingénieurs (dont Aristides Poort) en collaboration avec la très cotée Technical University Delft des Pays-Bas. Pour fabriquer une guitare à partir de l’Arium, on construit d’abord un exosquelette en fibre de verre et en carbone pour la rigidité de l’ensemble. Sans cette rigidité, il n’y a pas de sustain, mais si on rend la guitare trop rigide elle perd en chaleur dans le son. Il faut donc trouver l’équilibre. L’Arium, qui est fait à partir de différentes résines et d’additifs solides pour créer un matériau léger et liquide, est ensuite injecté dans cet exosquelette. Sa texture créée des millions de minuscules chambres acoustiques qui peuvent résonner librement.

133115_10152291060910013_1426805251_oQuels sont les avantages de ce matériau ?
Les chambre acoustiques font que les guitares en Arium ont énormément de résonnance. D’autre part, toutes nos guitares sont faîtes d’une pièce, ce qui veut dire que les ondes sonores ne sont pas bloquées par de la colle ou des vis. Cela explique leur excellent sustain. En plus de ça l’Arium est un matériau aux qualités constantes : chaque corps fabriqué dans notre usine a donc les mêmes qualités acoustiques, tandis que la qualité du bois varie énormément d’une guitare à l’autre. L’Arium est aussi très stable, et il n’est donc pas affecté par l’humidité ou les écarts de température. Enfin, nos corps sont extrêmement solides, vous allez avoir du mal à les fracasser sur scène !

Voyez-vous l’Arium comme une solution pour assurer l’avenir de la guitare ?
Bien sûr ! Les bois de qualité sont de plus en plus rares, et de nombreuses espèces sont menacées. L’Arium permet de construire des guitares qui sonnent sans utiliser de bois. A l’heure actuelle nous utilisons encore du bois pour la touche : n’avons pas trouvé de matériau qui ait d’aussi bonnes propriétés acoustiques, et nous l’utilisons donc puisque le son est notre priorité absolue. Mais on ne devrait pas tarder à trouver une autre solution !

706245_10152310788280013_1088284540_oComment ferais-tu pour convaincre un amateur de guitares vintage de jouer sur Aristides ?
Il est très difficile de convaincre un joueur de guitares vintage. Ils sont souvent sceptiques à notre égard et je ne leur en veux pas, je le serais aussi à leur place ! Mais heureusement de nombreux guitaristes, y compris des conservateurs, essaient nos guitares et tombent amoureux. Je dirais donc à tout le monde d’en essayer une juste pour goûter, et vous pourriez bien être très agréablement surpris ! Des guitaristes comme Adrian Belew et Fred Brum étaient dubitatifs quand ils ont entendu parler de nous, mais quand ils ont essayé les Aristides ils ont été épatés pour les qualités de nos guitares, et désormais ils jouent dessus ! Ce sont des joueurs progressifs, ils se foutent donc des guitares vintage, des marques connues ou des instruments dont ils rêvaient quand ils étaient enfants, tout ce qui leur importe c’est le son. Et tous ceux qui ne s’intéressent qu’au son sont les bienvenus chez Aristides.

Vous aimerez aussi...

Un commentaire sur “L’avenir de la guitare : Aristides”

  1. Alex dit :

    Ah si j’étais riche!!!! Vraiment classs et quelle résonance!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *