Archives

Les 10 plus grands guitaristes rythmiques du rock

Par Woodbrass Team

Ainsi va le rock : on se souvient toujours du guitariste lead, avec sa perruque blonde, son pantalon en cuir moulant et son tapping pyrotechnique, mais les autres membres du groupe restent généralement dans l’ombre. Et il n’y a pas plus dans l’ombre qu’un guitariste rythmique. D’ailleurs, lorsqu’un débutant se met à la guitare, on lui fait d’abord travailler quelques accords et il se met ensuite aux solos, comme si le lead était la récompense après ce mal nécessaire que serait l’accompagnement. Pourtant, sans un bon guitariste rythmique, un bon groupe sonnera au mieux comme une démonstration de masterclass de seconde zone. Un bon groupe, c’est un groupe qui donne envie de taper du pied, de remuer la tête, des se lever pour danser… et tout ça c’est le boulot du guitariste rythmique. Dans ce classement, nous vous présentons donc les dix guitaristes rock qui sont capables à eux seuls de faire danser un stade de 80 000 personnes.

rythmique1

10 – Andy Summers
Lorsqu’on est guitariste dans un trio comme The Police, il faut savoir apporter toutes les couleurs soi-même tout en soutenant le travail de la section rythmique. C’est ce travail d’orfèvre dans lequel Andy Summers est passé maître, maniant avec un égal talent les accords jazz alambiqués, le skank reggae et les riffs post-punk. Son utilisation du chorus Boss pour épaissir le son de sa Telecaster est devenue légendaire.
à écouter absolument : The Police – Can’t Stand Losing You
matos : Fender Telecaster, Marshall JMP

09 – Johnny Ramone
Impossible de parler de guitare rythmique sans aborder le mouvement punk qui a jadis banni toute forme de solo, et même si Steve Jones des Sex Pistols et Joe Strummer de The Clash étaient très compétents dans le domaine, le roi incontesté du riff façon rouleau compresseur est Johnny Ramone, guitariste de The Ramones (comme son nom l’indique). Sa principale force est une main droite d’une résistance exceptionnelle : essayez donc de tenir en aller simple sur un morceau comme Blitzkrieg Bop, vous verrez que même deux minutes ça fait long…
à écouter absolument : The Ramones – Rockaway Beach
matos : Mosrite, Marshall plexi

08 – Jimi Hendrix
Certes, nous sommes au courant que Jimi Hendrix n’a pas fait que de la rythmique, et certains retiennent même son jeu solo avant tout sous prétexte qu’il était le plus grand guitariste de tout le temps… Mais s’il était aussi bon, c’est justement avant tout grâce à son sens du groove qui se ressent dans la moindre note. Qu’il joue soul à la Curtis Mayfield ou rock (Tom Morello de Rage Against The Machine se souviendra de son placement de riffs), son timing est impeccable et propulse le trio. Il suffit d’écouter l’intro de Little Wing pour achever d’être convaincu : il joue seul, mais tout y est déjà.
à écouter absolument : Jimi Hendrix Experience – Bold As Love
matos : Fender Stratocaster, Marshall plexi

rythmique2

07 – Jimmy Page
Encore un qui se trouverait aussi dans le classement des plus grands solistes… Pour autant, Led Zeppelin ne serait rien sans les riffs et arrangements rythmiques touffus du sorcier Page. Son talent pour la diversité sonore (acoustique, pedal steel, slide…), pour le placement (fond du temps sur Bring It On Home, avant du temps sur Communication Breakdown) et pour la nuance (le passage de clair à saturé sur Ramble On) font des albums du groupe une véritable leçon pour tous les aspirants rythmiciens.
à écouter absolument : Led Zeppelin – Communication Breakdown
matos : Gibson Les Paul, Marshall plexi

08 – Scott Ian
Scott Ian est issu de l’école punk, et même si il est parvenu au raffinement du thrash tranchant et speed d’Anthrax, il n’en reste pas moins un puriste de la rythmique. Il y a toujours un deuxième guitariste dans le groupe pour assurer le côté virtuose, tandis que Ian est carrément aller jusqu’à décorer du mot « NOT » la dernière partie de la touche de sa Jackson signature pour bien rappeler qu’il ne s’aventurera pas au delà de la douzième case.
à écouter absolument : Anthrax – Among the Living
matos : Jackson signature, Marshall JCM800

rythmique3

05 – Tony Iommi
Quand on parle de rythmique metal, il n’y a qu’un patron et c’est évidemment Tony Iommi. Le gaucher de Black Sabbath a beau avoir perdu deux bouts de doigts, ça ne l’a pas empêché de créer les riffs les plus mémorables du genre. Le son est pachydermique, la menace est constante et le placement bien au fond du temps, assis et élastique. Aucun groupe de metal n’a échappé à l’influence du sabbat noir, et surtout aucun guitariste metal ne peut dire avec honnêteté qu’il jouerait la même chose si Iommi n’était pas passé par là.
à écouter absolument : Black Sabbath – Sweet Leaf
matos : Gibson SG, Laney

rythmique4

04 – Keith Richards
Que peut-on attendre d’un homme que l’on surnomme « le riff humain », si ce n’est un sens aigu du coup de main droite qui fera mouche, juste au bon moment ? Richards n’est pas qu’un personnage mythique du rock n’ roll dont les excès en tout genres peuplent les rêves des aspirantes stars, c’est aussi un musiciens hors pair sur lequel repose le fragile édifice Rolling Stones, qui tient depuis 50 ans déjà. Maître de l’acoustique, empereur de l’open tuning de Sol (avec la corde de Mi grave en moins) et gardien du temple sonore électrique, « Keef » reste imbattable.
à écouter absolument : The Rolling Stones – Brown Sugar
matos : Fender Telecaster, Fender Twin tweed

03 – James Hetfield
Metallica occupe une place à part dans la galaxie metal, puisqu’il s’agit du seul groupe a avoir vraiment percé auprès du grand public à une échelle comparable aux plus grandes pop stars. Pas un adolescent dans le monde qui n’aie pas maladroitement repris les riffs de Enter Sandman ou Master Of Puppets sur sa guitare bas de gamme, et leurs concerts sont devenus de véritables messes à grande échelle. Au volant, la main droite de James, qui en plus d’être un chanteur puissant est un véritable métronome humain. De la lourdeur de Sad But True à l’agression pure de Creeping Death en passant par l’épaisseur de Fuel, le catalogue du quartet de San Francisco regorge de parties rythmiques d’une efficacité imparable.
à écouter absolument : Metallica – Motorbreath
matos : ESP, Mesa Boogie Dual Rectifier

rythmique6

02 – Pete Townshend
Quel guitariste ne s’est pas imaginé en Pete Townshend à faire le moulinet au bras droit devant sa glace ? Et le jeu de scène outrancier du six-cordistes des Who n’est rien à côté de la puissance que son jeu dégage. Qu’il martèle sa J-200 ou qu’il terrorise ses électriques (Rickenbacker, SG Special, Gretsch puis Stratocaster), cet homme sait exactement quand il faut frapper et quand il vaut mieux laisser le silence faire son travail. Il suffit de trois égratignures de sa part (comme sur Won’t Get Fooled Again), et tout s’illumine.
à écouter absolument : The Who – Pinball Wizard
matos : Gibson SG, Marshall plexi

rythmique7

01 – Malcolm Young
Autant on peut débattre de l’ordre dans lequel les autres membres de ce classement sont présentés, autant pour la première place il n’y a aucun débat possible. Aucun guitariste n’a poussé l’art de la rythmique rock aussi loin que Malcolm Young d’AC/DC. Autant son frère Angus déambule dans tout les sens et joue avec un vibrato blues sauvage et très expressif, autant Malcolm reste toujours vissé au fond de la scène, et assure des fondations qui ne vacillent jamais, un groove à l’épreuve des balles. Il joue la même chose avec le même son depuis 40 ans, et n’a jamais cherché à montrer ce qu’il savait faire d’autre. Cette leçon d’efficacité de d’humilité se termine cependant sur une note douce-amère puisque suite à des soucis de santé, le prochain album d’AC/DC (Rock or Bust, qui sort début décembre) a été enregistré sans lui, avec son neveu Stevie Young en digne remplaçant. Tant que ça ne sort pas de la famille…
à écouter absolument : AC/DC – Rock n’ Roll Singer
matos : Gretsch Jet Firebird, Marshall plexi

rythmique8

Vous aimerez aussi...

0 commentaires sur “Les 10 plus grands guitaristes rythmiques du rock”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *