Archives

Les bons conseils du Dr Woodbrass : atelier découpage

Par Woodbrass Team

En ces temps de rentrée, beaucoup d’entre vous vont se mettre (ou se remettre) sérieusement à la pratique d’un instrument. Pour vous aider dans ce chemin semé d’embûches et de petits plaisirs, Woodbrass vous a concocté une série de conseils à mettre entre toutes les mains. Bonne lecture, et surtout bonne musique !

vai

Il est extrêmement difficile d’avoir du recul sur son propre niveau par rapport à l’instrument. C’est d’ailleurs pour ça qu’il est toujours bénéfique de prendre des cours, ne serait-ce que pour profiter d’un œil extérieur. Le problème de ce manque de recul, c’est qu’on ne sait pas toujours sur quelles pièces travailler, et qu’on peut parfois se sentir impressionné ou même noyé face à un challenge qui n’est pourtant pas insurmontable. Le bon Dr Woodbrass vous expliquait déjà dans son dernier article les bénéfiques du ralenti et du fait de travailler très lentement les passages les plus complexes afin de se les approprier complètement. Mais ça n’est pas la seule astuce à laquelle vous pouvez faire appel pour l’ascension de votre morceau favori par la face Nord.

L’astuce d’aujourd’hui vient directement de Steve Vai, le magicien de la JEM qui connaît deux ou trois choses sur le fait de travailler la guitare. Lorsqu’on lui a demandé lors d’une masterclass comment il avait fait pour déchiffrer les morceaux de Frank Zappa (avec qui il a joué de 1979 à 1982) qui sont d’une extrême complexité, sa réponse fut très simple : « il suffit de ne pas s’attaquer au morceau entier et de le découper en petits segments ». Pour apprendre à jouer un morceau aussi complexe que Montana par exemple, il « suffit » de s’y prendre segment par segment. Et on ne parle pas de segments d’une ou deux mesures, mais bien de trois ou quatre notes à la fois, pas plus ! C’est une méthode qui demande de la patience, mais qui porte ses fruits à tous les coups. En plus de vous permettre de retranscrire n’importe quel morceau à l’oreille (n’oubliez pas de noter vos trouvailles au fur et à mesure !), elle vous permet de vous attaquer à des pièces complexes sans vous sentir frustré.

Vous aimerez aussi...

0 commentaires sur “Les bons conseils du Dr Woodbrass : atelier découpage”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *