Archives

Nouveauté : les Zildjian Kerope

Par Woodbrass Team

On ne le dira jamais assez : la batterie n’est pas un instrument (calmez-vous les batteurs, lisez la suite !), c’est un ensemble d’instruments qui doivent tous être de qualité et former un tout cohérent. Arriver au kit parfait est le but d’une vie pour tous les passionnés de son exigeants, et toute arrivée de nouveaux modèles de grande qualité est en soi une très bonne occasion de se repencher sur ce défi. Quand il s’agit en plus d’une marque légendaire comme Zildjian qui propose sa nouvelle série, ça fait forcément envie…

zildjiankerope

Vous en connaissez beaucoup, vous, des marques qui peuvent se vanter d’avoir été fondées en 1623 ? à part certaines marques de bière, c’est extrêmement rare… En tout cas dans le milieu de la musique, c’est unique ! Dans neuf ans nous fêterons les 400 ans, autant vous dire que la fête sera mémorable… Avedis Zildjian était un fabricant de cymbales à Constantinople (désormais Istanbul) au 17ème siècle, et son alliage est resté un secret de famille transmis de génération en génération. A l’époque romantique, les Zildjian étaient déjà les cymbales les plus prisées dans les orchestres, ce qui fait que la marque a été utilisée à la fois par Wagner et Guns n’ Roses. Là encore aucun instrument ne peut se permettre d’avoir servi à des musiciens aussi variés. En 1927, Avedis III a pris la relève et l’entreprise est devenue américaine. Mais avant ça, il y a eu Kerope Zildjian. De 1865 à 1909, il amène l’entreprise vers le monde moderne, et l’accompagne au début de sa période la plus fructueuse.

Zildjian_Kerope_Zildjian-630-80

Néo rétro
Il était temps de rendre hommage à cette figure centrale de la mythologie zildjianienne (à prononcer trois fois sans baver), et voici donc la nouvelle série de cymbales Kerope. Elle fait partie des séries K, c’est-à-dire qu’on retrouve le côté sombre et riche de cette référence incontournable pour les batteurs jazz. Là où ça devient vraiment intéressant, c’est que les Kerope ont été développées en collaboration avec Zach Danziger, un batteur américain très réputé dans le milieu jungle / drum n’ bass et qui n’a donc pas une sensibilité purement jazz. Le but était de répliquer les meilleures cymbales vintage des années 50 et 60, ces modèles qui font encore rêver les collectionneurs et les musiciens exigeants. Le problème, c’est que ces cymbales étaient faîtes avec des méthodes bien plus artisanales qu’à l’heure actuelle et chaque exemplaire était donc légèrement différent. Il a donc fallu passer par l’observation de nombreux modèles d’époque pour ne s’inspirer que des meilleurs et en déduire des caractéristiques typiques.

Photo de famille
Nous avons eu l’occasion d’écouter les Kerope au NAMM en janvier, et il y avait de quoi s’enthousiasmer… visuellement déjà, ce sont les plus proches des sensations d’une vieille cymbale, et au son il y a une richesse qui plaira aux amateurs de sustain et de complexité dans les graves, ce qui est toujours le plus difficile à obtenir. La série compte six modèles : deux charleys (14 et 15 pouces) et quatre crash / ride (18, 19, 20 et 22 pouces). Elles viennent d’arriver chez Woodbrass, et une pointure comme Steve Gadd les a déjà adoptées : vous avez vraiment besoin d’autres arguments pour venir les essayer ?

Vous aimerez aussi...

0 commentaires sur “Nouveauté : les Zildjian Kerope”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *