Archives

Stéphane (Call Center Woodbrass) – Interview

Par Woodbrass Team

Quand on vous dit que ce sont de vrais musiciens qui répondent à vos appels lorsque vous avez besoin de conseils chez Woodbrass… Après son collègue Vincent, c’est maintenant Stéphane, guitariste et passionné de musique, qui répond à nos questions. C’est un véritable érudit du rock, et pour le coller sur un album il faut se lever de bonne heure ! Mais lisez plutôt…

stephane

Quel est ton rôle au Call Center ?
Je suis au Call Center depuis 6 ans. Normalement je m’occupe des appels concernant la guitare, mais il peut arriver que je conseille dans d’autres domaines. Nous sommes tous musiciens, et le but est de donner une bonne information. Je veux que les gens qui appellent trouvent ce qu’ils cherchent, voire mieux pour le même prix. On essaie aussi de mettre en lumière des produits auxquels ils n’auraient pas forcément pensé.

Quelles sont les questions qui reviennent le plus souvent ?
Ça fonctionne surtout par périodes, et il arrive souvent que des parents demandent des informations pour acheter l’instrument de leur enfant. Pour les amplis il n’est pas toujours facile d’expliquer les différences entre lampes, transistors et modélisation. Cette dernière technologique n’est disponible au grand public que depuis 8 ans environ, et il y a des amplis comme les Blackstar ID sur lesquels la modélisation se rapproche énormément des lampes.

Tu joues d’un instrument ?
Quand j’avais cinq ans j’ai voulu faire de la musique, et on m’a donc mis au conservatoire. On m’a donc obligé à faire deux ans de solfège sans toucher d’instrument, ce qui est scandaleux. Comme on avait un piano à la maison je m’amusais dessus, mais j’ai arrêté de prendre des cours puisque c’est l’époque où les profs tapaient sur les élèves avec les partitions… Vu qu’on avait une cave, mes parents m’ont acheté une batterie d’occasion, et je jouais comme un taré ! Ensuite j’ai eu un groupe, mais vu que voulais composer la batterie ça n’était pas l’idéal. Je me suis donc mis à la guitare. J’ai ensuite eu deux groupes à la guitare, dont un auquel je suis resté fidèle pendant une grande partie de ma vie. Depuis six ans je suis installé à Vannes et je fais donc surtout de la compo sur M.A.O..

Quelles sont tes guitares de prédilection ?
Quand j’étais jeune je voulais absolument une Gibson comme tous les guitaristes que j’adorais, notamment les guitaristes de Thin Lizzy, et maintenant je connais plus d’instruments donc je suis ouvert à beaucoup plus de choses, notamment les Telecaster. J’aime bien les guitares un peu crades, les Danelectro notamment. J’ai aussi une Variax, qui est vraiment mortelle en home studio. Si j’avais de l’argent je prendrais une Maton. Mais je peux faire sonner une planche de bois à 50 euros, c’est ça la vraie culture punk.

stephanemarshall
Stéphane, fidèle au poste avec son inséparable compagnon, une tête Marshall JCM900.

Tu as aussi été disquaire.
J’ai travaillé à la Fnac Bastille qui a fermé depuis, c’était une Fnac qui ne vendait que de la musique et ça ne peut donc pas être rentable à l’heure actuelle. A l’époque tout le monde commandait pour son rayon, c’était un vrai travail. Quand j’ai fait mon stage à la Fnac Wagram, le responsable du rayon jazz était le fondateur du label Gitanes, et personne n’avait le droit de toucher à ses disques. Je venais plus tôt le matin pour qu’il me raconte ses anecdotes. Tu apprenais des choses tous les jours. Le responsable de la variété internationale venait tous les matins à 7h pour écouter les nouveautés. A l’heure actuelle ça ne fonctionne plus du tout comme ça. Le gros avantage c’est qu’on avait des invitations à plein de concerts.

Tes premières expériences de concert c’était quoi ?
Mon premier concert c’était Rainbow, avec Girlschool en première partie. Lemmy était là, et je l’ai donc croisé sur un terrain vague, pas mal comme baptême ! J’ai vu AC/DC en 1983 au Bourget dans un hangar d’avion avec Y&T en première partie. J’étais devant et il devait faire 60 degrés dans la salle, c’était dur !

Quels sont tes trois albums préférés ?
En première place sans hésiter le Live de Thin Lizzy. Ensuite, le premier Mr. Bungle, et un troisième au hasard que je ne connaîtrais pas !

Vous aimerez aussi...

0 commentaires sur “Stéphane (Call Center Woodbrass) – Interview”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *