Archives

Summer NAMM 2015 – Les nouveautés

Par Woodbrass Team

Du 9 au 11 juillet, la communauté des fabricants d’instruments était réunie au Nashville Music City Center en plein cœur du Tennessee pour le deuxième salon annuel de la National Association of Music Merchants. Le plus grand NAMM a lieu en janvier à Anaheim (Californie), mais le Summer NAMM de Nashville, ou NAMM d’été, est aussi l’occasion pour de nombreuses marques de présenter leurs dernières créations. Nous avons sélectionné pour vous les nouveautés les plus intéressantes.

summernamm

BOSS
Une nouvelle pédale compacte de la marque japonaise est toujours un événement, puisque ce format est la référence depuis 1978, rien que ça ! Parmi elles, la reverb RV-5 faisait la loi depuis 2002 (13 ans déjà !), et voici donc sa petite remplaçante, la RV-6. Elle présente des algorithmes complètement reprogrammés pour une meilleure qualité sonore, et adapte ses sons au goût du jour : on perd la reverb gate typique des années 80, mais on gagne une reverb Dynamic qui réagit à l’attaque, un combo reverb+delay et enfin la Shimmer, cette reverb avec un léger pitch shifter très en vogue à l’heure actuelle.
Côté delay, la DD-500 (dans un nouveau format à trois footswitches) vient se battre sur les plates-bandes du Strymon Timeline et du TC Electronic Flashback X4 avec 12 delays différents (dont certains modes qui reproduisent les premières pédales Boss analogiques et les racks Roland SDE), un looper, un écran LCD pour contrôler les presets, un tap tempo et une connectique MIDI complète.
Toujours pour les guitaristes mais sous le nom de Roland cette fois, les japonais commémorent les 40 ans de l’ampli à transistor le plus célèbre du monde (dont nous vous parlions dans cet article à se gloire), le JC-120 (Jazz Chorus pour les intimes, utilisé entre autres par Metallica, The Cure et The Smiths). Le JC-40 est un 40 watts en vraie stéréo avec deux hauts parleurs de 10“, le vrai chorus stéréo qui a fait la réputation de cette série et d’autres effets intégrés contrôlables par footswitch. Le look n’a pas changé et c’est tant mieux !

boss

AIRA
La branche Aira de Roland nous avait charmé au Musikmesse avec ses 4 éléments modulaires, voici la suite logique avec le logiciel OS Modular Customiser. Ce dernier étend très largement les possibilités des petites boîtes Aira puisqu’il permet de reprogrammer la chaîne de signal à l’intérieur de chaque module. On dispose de nombreux sous-modules virtuels qui peuvent être organisés comme vous le souhaitez, et vous pouvez bien sûr partager vos meilleures trouvailles sonores sur les réseaux sociaux. Là où ça devient encore plus intéressant, c’est qu’il est probable que Aira propose d’autres sous-modules au fur et à mesure des prochaines mises à jour, faisant des modules Aira une interface évolutive.
Virtuel toujours, les utilisateurs de Pro Tools, Live, Cubase et autres vont pouvoir profiter des gros sons du System-1 sans avoir à s’encombrer d’un clavier supplémentaire, puisque ce synthétiseur Aira existe désormais en tant que plug in.

aira

ELECTRO HARMONIX
La marque de New York ne fait rien comme les autres, et leur 22500 Dual Stereo Looper suit bien cette logique tant il ne ressemble pas aux loopers de la concurrence. Celui-ci propose deux pistes complètement indépendantes qui peuvent être utilisées en série (pour deux parties différentes d’une chanson, couplet / refrain par exemple) ou en parallèle (pour activer et désactiver différents arrangements sur une même partie). On peut enregistrer jusqu’à 12 heures, la connectique est entièrement stéréo (et XLR pour les micros), on peut lire ses boucles à l’envers ou à l’octave, et avec trois footswitchs le tout se contrôle facilement. Ce véritable outil de création est très riche en possibilités, et il vous faudra sans doute un petit moment avant d’en faire le tour.
Beaucoup plus simple, mais pas forcément moins utile, le Silencer est la nouvelle version du fameux réducteur de bruit de la marque, beaucoup plus compacte que la précédente. On y trouve trois boutons (seuil, taux de réduction et temps de relâchement), un footswitch et la possibilité de contrôler le bypass d’une boucle d’effets que vous pourrez par exemple réserver aux effets bruyants de votre chaîne.

electroharmonix

TC ELECTRONIC
Marren du son agressif et peu naturel qui sort du capteur piezo de votre guitare electro acoustique ? Voici le BodyRez, une pédale qui reprend le format ultra compact du Ditto de TC Electronic. Son unique bouton permet de rajouter du corps à votre son branché, pour retrouver l’ampleur et les graves qui manquent souvent aux capteurs, et le footswitch agit aussi comme détecteur et supresseur de feedback. Petit mais très capable donc.

tcelec

EPIPHONE
L’empereur du riff metal, monsieur Tony Iommi (Black Sabbath pour ceux qui n’ont pas de culture rock !), était sur le stand Epiphone pour présenter son deuxième modèle de SG signature. On connaissait la G-400 Tony Iommi, mais la Tony Iommi Signature SG met la barre nettement plus haut puisqu’elle est équipée d’origine des micros Gibson signature du maître, du vrai Made In USA sur une Epiphone, ça devrait en intéresser plus d’un, comme si le fait d’avoir une SG noire avec des crois en repères de touche n’était pas déjà un argument largement suffisant. Il y a aura 2000 exemplaires pour le monde, ne traînez donc pas trop non plus.

epiphone

LINE 6
On attendait avec impatience de voir comment Line 6, l’inventeur de la modélisation d’ampli moderne, allait répliquer face aux produits haut de gamme comme le Kemper qui commençaient à lui faire de l’ombre. La réponse s’appelle Helix, et ça promet ! Ce pédalier s’adresse clairement aux pros et paraît suffisamment solide pour entourer une tournée mondiale. D’ailleurs le look rappelle la sobriété rassurante des systèmes de Custom Audio Electronics avec 12 footswitchs sensibles à la pression. Deux DSP sont aux commandes pour contrôler le nouveau moteur dénommé HX. Ce dernier permet des modélisations et des effets d’un réalisme impossible auparavant, et on peut même cloner le son d’un baffle extérieur par réponse d’impulsion. La connectique est dantesque, et le peu que nous avons pu en écouter était bluffant. Il ne reste plus qu’à tester ça en face à face pour voir si Line 6 a bel et bien regagné sa place dans la course.

line6

TAYLOR
Parmi les nombreuses qualités de Taylor, on peut citer le fait que leurs éditions limitées sont accessibles à la plupart des musiciens. Cette année, c’est la série 300 qui bénéficie d’une série spéciale à la superbe finition Shaded Edgeburst, un sunburst qui, allié à la plaque de protection noire, donne un côté roots et sobre très réussi aux 5 modèles disponibles : la 32Oe-SEB (dreadnought), la 322e-SEB (Grand Concert), la 324e-SEB (Grand Auditorium), la 326e Baritone-SEB (une Grand Symphony baryton) et la 360e-SEB (dreadnought 12 cordes). A noter que les deux derniers modèles (baryton et 12 cordes) n’existent pas en version standard, ce sont des exclusivités réservées à l’édition Shaded Edgeburst.
Plus haut dans la gamme, on trouve aussi trois superbes éditions limitées qui mettent bien en valeur les bois exceptionnels utilisés pour leur construction. Ces trois Grand Auditorium ont en commun leur table en épicéa sitka et leur pan coupé vénitien (pointu donc), et pour le corps on a le choix entre sapele quilté (514ce-QS LTD), acajou flammé (514ce-FM LTD) ou Blackheart sassafras (714ce-S LTD).

taylor

MARTIN
Dans les années 30, les cowboys chantants étaient les rois de l’écran, et des millions d’américains ont découvert la musique grâce aux films qui mettaient en scène des stars comme Roy Rogers et Gene Autry. A l’époque, les constructeurs de guitare ont donc cherché à suivre cette mode en peignant des scènes de westerns sur la table de leurs petites acoustiques. Martin rend hommage à cette tradition avec leur nouveau modèle LE-Cowboy 2015 (une édition limitée comme son nom l’indique), une 000-12 à la tête ajourée et à la table en épicéa sitka sur laquelle on peut admirer un cavalier blanc sur son fidèle destrier.
Parmi les autres éditions limitées présentées au Summer NAMM, il y avait une superbe D-35 à 12 cordes qui commémore le 50ème anniversaire du modèle au dos en trois parties, une HD-35 pour fêter les 60 ans du patron Chris Martin IV et SS-0041 15, une petite merveille qui allie une table en épicéa adirondack et un corps en palissandre du Guatemala. La belle est finie dans un sunburst clair très réussi, et un arbre de vie décore la touche comme la tête.
Beaucoup plus sobre mais pas moins aguichante, la 00-15E Retro est la première 00 14 cases hors-corps à faire son apparition dans l’excellente série Retro. Tout en acajou comme il se doit, les bluesmen vont adorer !

martin

ZILDJIAN
La plus turque des entreprises américaines se penche sur le problème des batteurs d’appartement avec la série L80. Ces nouvelles cymbales tirent leur nom du fait qu’elles produisent un volume 80% moins important que des cymbales traditionnelles, idéal donc pour jouer avec les sensations et la musicalité d’une vraie sans se faire expulser. Cette prouesse a été obtenue en trouant la cymbale selon un motif très précis pour ne pas perdre tout le contenu harmonique, ainsi qu’en utilisant un nouvel alliage de métaux. Vous avez le choix entre deux charleys (13“ et 14“), deux crashs (14“ ou 16“) et une crash / ride de 18“.
Par ailleurs, Zildjian augmente sa gamme K Custom Dark de deux nouvelles tailles de crash, 19“ et 20“.

zildjian

YAMAHA
Yamaha est l’une des rares marques qui a choisi le Summer NAMM pour annoncer une nouveauté de très grande importance. Pour les claviéristes et pianistes, la série Reface est un des grands évènements de l’année. Ces quatre mini claviers (3 octaves) sont parfaitement nomades puisqu’ils intègrent deux haut-parleurs de 2 watts et une alimentation sur pile (même si le secteur est bien sûr possible). On trouve aussi un port USB, un MIDI In et Out, deux sorties jack, une entrée pédale et une entrée aux en mini-jack.
Les quatre modèles ont chacun une personnalité très différente, et leur look fait clairement allusion à différentes séries légendaire de Yamaha. Le Reface DX reprend les sons du synthétiseur que l’on entend sur tous les albums des années 80, le DX-7. Il propose le même principe de synthèse FM, avec feedback réglable en temps réel et 8 vois de polyphonie. Le Reface YC est l’orgue du lot, en référence au Yamaha YC-45 qui reste l’incontournable des orgues Made In Japan. On retrouve 5 sonorités différentes ainsi que des tirettes et un effet Leslie intégré, le tout avec 128 voix de polyphonie. Le Reface CS est un hybride numérique / analogique pour retrouver les gros sons lead du fameux CS-80. Il mélange plusieurs oscillateurs, des effets intégrés et 8 voix de polyphonie. Enfin, le Reface CP est une allusion claire au CP-80, le piano à queue électrique qui a fait le bonheur des artistes de pop et de prog des années 70 et 80. On retrouve le fameux son d’origine ainsi que des simulations de Wurlitzer, de Rhodes, de Clavinet et de Toy Piano, 128 voix de polyphonie et là encore des effets intégrés.
Les Reface sont donc des outils redoutables à la fois pour les DJ à la recherche de sons très typés à intégrer à leur set, mais aussi pour les compositeurs et multi-instrumentistes qui veulent ajouter un son de CP-80 ou d’orgue à leur installation sans avoir à transporter un énorme clavier maître, une interface audio et un ordi. Il y a même possibilité de mémoriser et d’organiser vos presets de prédilection via l’application smartphone Capture.

yamaha

CASIO
Impossible de passer inaperçu avec un clavier bleu de 88 touches ! Le nouveau Privia PX-560M se présente sans ambiguïté comme un piano de scène de niveau professionnel avec un toucher ultra naturel et réactif, un écran tactile simple d’utilisation et des sons de piano parmi les meilleurs du marché (grâce au procédé AIR). Mais le Privia est aussi un synthétiseur, et on peut splitter son clavier en 4 zones et empiler jusqu’à 14 couches de son ! Comme si ça ne suffisait pas, il y a 600 sons d’origine et 400 programmables, de quoi faire face à pas mal de situations différentes… Pour les claviéristes un peu moins ambitieux, le PX-360M se défend lui aussi très bien avec ses 200 rythmes et 550 sonorités d’origine.

casio

PRESONUS
Dans la série « le petit accessoire qui n’a l’air de rien mais qui peut sauver une session », Presonus présente le HP2, un ampli casque au format très compact. Il peut tenir sur une sangle de guitare ou un pied de micro, et s’alimente en 9 volts comme vos pédales préférées. Les entrées casque en mini jack et mini XLR permettent de faire face à toutes les situations, et les réglages sont simples et efficaces : volume, panoramique et un sélecteur mono/stéréo. Simple et efficace.

AKAI
La série MPD avait déjà convaincu de nombreux DJs qui cherchaient un moyen simple et naturel de créer leurs beats, mais voici la version revue et corrigée de ces contrôleurs. Les trois MPD2 se font surtout remarquer avec leurs nouveaux pads Thick Fat (épais et gros), dont la sensibilité à été poussée à l’extrême. Un éclairage LED accompagne chacun des 16 pads pour le meilleur contrôle possible. Les MPD2 sont aussi compatibles iOS (via le kit de connexion Camera), et les logiciels livrés d’office sont très alléchants : Ableton Live Lite, Big Bang Drums et Big Bang Cinema. Le MPD218 est le plus petit du lot, tandis que le MPD226 ajoute 4 faders aux 16 pads. Enfin, le MPD232 se place en haut de la gamme avec 8 faders et 16 pads.

akai

GIZMOTRON
Comme une ironie de l’histoire, le Summer NAMM était aussi l’occasion d’annoncer le retour du Gizmotron, une bizarrerie qui porte bien son nom (gizmo signifie gadget en anglais). Ce gadget se place sur le chevalet et une petite roulette motorisée, alimentée par USB, tourne sur chaque corde pour créer un sustain infini. C’est un peu comme avoir un E-Bow sur chaque corde, mais en nettement plus encombrant. Il faut savoir que la première version du Gizmotron avait été introduite dans les années 70 par la fameuse marque Mu-Tron, notamment responsable de l’excellent Mu-Tron III, l’enveloppe filter préféré de Stevie Wonder. Le Gizmotron a été un tel four commercial que l’entreprise a mis la clé sous la porte. Ironie de l’histoire on vous disait !

Comme vous pouvez le constater, même pour le NAMM d’été les constructeurs ne manquent pas d’idées et de ressources pour nous présenter de nouveaux produits que vous pourrez retrouver chez Woodbrass dès qu’ils seront disponibles. Rien de tel qu’un nouvel instrument pour chasser l’inspiration !

Vous aimerez aussi...

0 commentaires sur “Summer NAMM 2015 – Les nouveautés”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *