Archives

Wild Customs Souvenir 13 – Une guitare pour l’Histoire

Par Woodbrass Team

Nous ne reviendrons pas ici sur les attentats du vendredi 13 Novembre 2015. Tout a déjà été dit, et loin de nous l’idée de trouver quelque chose de nouveau à dire sur cet épisode dont le choc n’est pas prêt de s’atténuer. La question reste incontournable : que faire ? Comment exorciser, comment dire, comment continuer ? Certains font de la musique, d’autres écrivent, et l’équipe de Wild Customs a décidé de faire une guitare.

tele

Tout a commencé par une illustration de Reno, le graphiste de la marque de Vichy, qui a tenté de capturer son ressenti face aux attentats du Bataclan. On y voit un œil d’où coule une larme, dans laquelle un 13 forme aussi la lettre B, le tout dans une forme hexagonale. Julien, le luthier de Wild, s’est emparé du design et l’a appliqué à la forme Wild-TV de la marque, un dérivé de Telecaster un peu plus doux. On retrouve d’ailleurs la continuité de la grande américaine dans le choix du chevalet (3 pontets en cuivre) et de la configuration de micros (deux simples, et celui du manche est couvert). Sur la plaque de protection métallique, on retrouve l’œil entouré de rayons de soleil, au sein desquels on peut lire les mots Paix, Liberté, Egalité, Amour, Fraternité, Souvenir, Paris, Rock n’ Roll et Resistance. On retrouve le 13 avec la défonce du sélecteur de micro en guise de 1, et l’œil sous le contrôle de volume (la larme est sur la tonalité). Bien sûr, pour pousser la symbolique jusqu’au bout, la « Souvenir 13 », puisque c’est ainsi qu’elle a été baptisée, a été finie en bleu-blanc-rouge et la violence de la finition relic y prend une signification toute particulière.

Souvenir à l’Olympia
Jesse Hugues, le chanteur et guitariste des Eagles Of Death Metal, a rencontré l’équipe de Wild dans sa ville de Los Angeles en janvier, et a accepté de jouer la Souvenir 13 sur la scène de l’Olympia le 16 Février, le fameux concert « pour finir le concert du 13 Novembre », dont l’entrée était gratuite pour les spectateurs présents au Bataclan. Jesse a bel et bien tenu sa promesse, et la Souvenir 13 a servi au premier rappel, pour une reprise incendiaire du Brown Sugar des Rolling Stones. Il a même eu la gentillesse de signer la guitare d’un petit cœur surmonté de ces simples mots « Nos Amis Je T’aime ». Simple et fort. Le terme de guitare historique n’est donc pas galvaudé à propos de cette pièce unique, mais la Wild Customs Souvenir 13 est avant tout une guitare pour l’Histoire, un artefact pour ne jamais oublier, et ne jamais perdre de vue les valeurs qu’elle représente. La musique continue quoi qu’il arrive, et rien n’empêchera les milliers de concerts de rock qui nous attendent.

trioGael Liger (blog Gears Of Tone), Julien Bitoun (Woodbrass Deluxe), Blaise Rodier (Wild Customs)

Souvenir au sort
Restait la question de savoir ce que la guitare allait devenir. L’idée de verser les bénéfices à une association caritative allait de soi, et c’est très logiquement The Sweet Stuff qui a été choisi, puisqu’il s’agit de la fondation défendue par Josh Homme, chanteur / guitariste des Queens Of The Stone Age, ancien guitariste de Kyuss et batteur des Eagles Of Death Metal. The Sweet Stuff vient en aide aux musiciens et aux familles de musiciens en difficulté, dans un contexte de scène américaine où la couverture santé des saltimbanques est inexistante, et où une opération lourde peut très vite vous mettre sur la paille, sans compter les mois d’immobilisation qui empêchent d’aller gagner son pain. Encore un symbole du fait que la musique doit continuer à tout prix, malgré les obstacles qui peuvent se présenter en chemin. Mettre la Souvenir 13 en vente aux enchères aurait sans doute rapporté une somme rondelette pour The Sweet Stuff, mais pour le symbole démocratique ça n’était pas idéal, puisque le plus gros portefeuille l’aurait remporté sans débat. Le système de la tombola s’est donc imposé comme la meilleure solution pour permettre à tout le monde de tenter sa chance : une page Ulule a été ouverte, et les internautes pouvaient participer en mettant 10 euros dans la cagnotte. La collecte se terminait évidemment le 16 Février, date du concert à l’Olympia, et a rapporté 3243 euros. Restait à organiser le tirage au sort, et Wild Customs nous a fait la fleur de l’organiser au showroom Woodbrass Deluxe, par l’intermédiaire de l’hôte des lieux, Julien Bitoun, qui a fait office de main innocente. C’est Béatrice de Nantes qui est venue chercher la Souvenir 13 cette semaine, et c’est donc à elle que revient la responsabilité de donner une bonne maison à cette superbe pièce. A commencer par faire de la musique avec bien entendu !

gagnante

Vous aimerez aussi...

0 commentaires sur “Wild Customs Souvenir 13 – Une guitare pour l’Histoire”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *