Archives

Zoom Q4 : test et comparaison

Zoom Q4 : test et comparaison
Par Woodbrass Team

Youtube est le troisième site le plus visité de tout l’Internet : nous vivons sans conteste à l’ère de la vidéo. C’est le moyen privilégié de transmettre de l’information, de partager ses passions et d’assurer sa promotion, autant d’activités qui résument bien toutes les activités du musicien moderne. Difficile de mener une vie musicale de pro ou même d’amateur éclairé sans du bon matériel vidéo, et c’est pour cette raison que Zoom propose désormais le Q4, un impressionnant concentré de technologie que nous avons testé pour vous.

zoomq4-800x410

Tout le monde connaît la qualité indéniable des enregistreurs numériques de la marque. Le H4n et le H2n sont des références dans le domaine et le nouveau H6 est bien parti pour devenir le nouveau standard pour la prise de son nomade de qualité. Les cinéastes ont pris le réflexe d’utiliser ces enregistreurs pour pallier à la faible qualité des micros intégrés aux caméras. L’étape suivante, qui consiste à intégrer une caméra aux enregistreurs, paraît finalement assez logique : Zoom a donc développé le Q3, qui était plus un bloc-notes vidéo, puis le Q3HD, et voici enfin le Q4, que nous avons découvert au NAMM de janvier 2014 et qui arrive enfin dans nos contrées. Le principe ? Un enregistreur audio au format 24 bits / 96 kHz (qualité sonore d’un DVD donc) via deux micros en configuration X/Y (pour une image stéréo ultra fidèle), doublé d’un enregistreur vidéo Full HD 1080 pixels 30 fps. Ces performances sont concentrées dans un objet dont l’encombrement n’est même pas celui d’une pédale Boss, et qui pèse à peu près le poids d’un moineau adulte, autant dire pas grand chose…

zoom_q4_openPremier contact
Le Q4 est une merveille d’ergonomie. Il tient dans la main, se manipule très facilement et les fonctions essentielles sont immédiatement accessibles : un bouton sur le dessus pour l’allumer, un autre pour démarrer ou stopper l’enregistrement, des poussoirs sur le côté pour le niveau d’entrée (réglage manuellement ou automatiquement) et le filtre passe-bas. De l’autre côté, on trouve un écran pivotable qui se replie et surtout qui peut s’enlever complètement pour rentre le Q4 encore plus compact. Dans ce cas, vous ne pourrez pas contrôler l’image filmée et vous n’aurez pas accès à des options comme le réglage du format d’enregistrement, mais vous pouvez assurer quand même de la manière la plus simple possible, et avec un temps de batterie plus long. Le couple de micros est escamotable dans le corps de la caméra pour éviter les chocs (bien vu), et se déplie naturellement pour la prise de son. Petit hic : n’oubliez pas de sortir le couple avant une prise, ça serait dommage de la refaire juste parece que l’image stéréo est toute bizarre… à l’arrière, on trouve la sortie HDMI (pour regarder l’image sur un écran), la prise USB (pour transférer les fichiers et brancher l’adaptateur secteur), ainsi qu’une entrée en mini jack et une sortie casque. Enfin, en dessous, on trouve une trappe pour accéder à la carte SD et à la batterie rechargeable (via USB donc). L’engin est livré avec une bonnette pour éviter les bruits de vent lorsqu’on déplace le Q4 en enregistrant, et lui donne un look d’écureuil électrique qui fait la signature visuelle du produit. Deux petites réserves au déballage : d’une part, le Q4 n’inspire pas la même impression de solidité que le H4n ou le H6 (de par son poids et son toucher un peu « plastique »), même si il s’est parfaitement rallumé après une chute d’un mètre environ, et d’autre part une connectique plus fournie aurait été bienvenue, notamment une entrée préamplifiée jack ou XLR afin de brancher son propre micro. Vu le prix auquel est proposé le Q4, ça n’est pas non plus un scandale et Zoom a clairement privilégié la simplicité et la portabilité.

324-c5-Zoom-Q4 PRIMARYEn situation
A l’essai, le Zoom nous a convaincu. Comme vous pouvez le constater dans notre vidéo comparative (voir plus bas), il se défend très bien sur le plan vidéo et sur le plan audio. Le Q3 avait déjà un bon son (comme toujours chez Zoom) mais donne une image genre « reportage sur les gothiques drogués dans les caves de la banlieue de Vierzon », alors que le son de notre Canon EOS-M donne l’impression d’avoir été enregistré à travers une boîte de céréale tant il crunche. Le son du Q4 est excellent, précis, fidèle et pro. Côté image, le Q4 est comparable au Canon dans un style différent : le Canon est plus froid, plus détaillé, tandis que le Q4 est un peu plus chaud dans sa manière de capter les couleurs mais un peu moins précis. Le fait que les deux soient comparables alors que le Canon est un appareil photo spécifiquement conçu autour de l’image est un soi un beau compliment fait au Zoom. Pour une utilisation en vidéos « sur le vif », genre répète ou live avec un son qui donne envie de regarder, le Q4 est redoutable. Pour une utilisation plus pro, il pâtit de son manque de réglages : pas de focus, pas de réglage d’exposition (seulement le choix de travailler en mode de nuit ou en mode concert), et surtout… pas de zoom ! Il fallait oser… Mais là encore le but de Zoom était sans doute de rendre sa caméra la plus facile d’utilisation possible : l’idée est de capturer un moment sans se prendre la tête sur les ajustements

Zoom sur le zoom
Le Q4 est donc l’outil idéal à glisser dans sa housse pour faire des images qui accompagnent la musique. C’est aussi la meilleure solution pour les pros de l’image qui utilisent déjà un enregistreur Zoom pour le son : avec le Q4, ils auront une image témoin qui facilitera largement le recalage du son avec l’image des différentes caméras. Certains détails mériteraient d’être revus, mais il paraît difficile d’ajouter des fonctionnalités sans sacrifier la portabilité. A l’heure actuelle, le Q4 est le seul produit dans sa catégorie, à mêler une image de qualité et un son impeccable, et le choix est donc vite fait.

Vous aimerez aussi...

0 commentaires sur “Zoom Q4 : test et comparaison”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *