Interview – le logiciel Bitwig

par Woodbrass Team

Chez Woodbrass, notre mission est de rester toujours à l’affût de toutes les nouveautés musicales, et lorsque nous avons entendu parler du logiciel Bitwig, notre sang n’a fait qu’un tour… Un logiciel de création musicale, simple d’accès et aux possibilités ultra riches, et qui en plus tourne sous Linux ? Il était normal que Bitwig arrive dans notre catalogue dès sa sortie. Pour en savoir plus sur la création de cette petite révolution, nous avons interviewé Dom, le responsable de la technique maison.

dom1

Qu’est-ce qui distingue Bitwig des autres logiciels de création musicale ?
Il s’agit pour nous de la prochaine génération de logiciels. A l’heure actuelle, nous nous concentrons sur la création musicale et le sound design, plutôt que de penser uniquement à l’enregistrement conventionnel dans les gros studios. Nous avons choisi les meilleures options des séquenceurs de ces 20 dernières années. Certains d’entre nous chez Bitwig sont des geeks de séquenceur depuis l’adolescence, et nous nous amusons beaucoup à prendre ces concepts et à nous demander ce qu’on peut améliorer. En plus des possibilités qu’il propose, le plus important dans un logiciel est le workflow, la simplicité d’utilisation. La plupart des DAW ont a peu près les mêmes fonctions, la différence sera donc la vitesse à laquelle on peut les utiliser et si on s’amuse en le faisant. Et puis il y a aussi l’aspect technologique qui nous distingue, avec intégration VST, système modulaire personnalisable, ou encore la compatibilité avec trois plateformes.

Combien de personnes ont travaillé sur la conception ? Pendant combien de temps ?
Bitwig a été fondé en 2009 par 4 personnes. Depuis, la marque s’est développée progressivement pour arriver à l’équipe actuelle de 10 personnes. Tout le monde amène son expérience et ses idées, et comme nous sommes une petite compagnie il est difficile de dire avec exactitude combien de personnes ont participé au développement.

BITWIG_1Un logiciel peut toujours être amélioré. Comment avez-vous décidé qu’il était temps de le sortir ?
Il est important de rester concentré sur le but que tu veux atteindre et de se fixer des objectifs pour les différentes versions. Il est très utile de s’y connaître en histoire des logiciels musicaux pour décider de ce qui doit faire partie de la version 1.0 et ce qui sera développé par la suite. Il est toujours tentant d’ajouter des choses, mais il faut toujours garder son objectif en tête.

bitwig-studio-screenshotPourquoi avez-vous choisi de proposer une version Linux ?
C’est une décision en rapport avec l’opportunité que nous avons eu de lancer un produit tout neuf. Si tu pars de zéro, il est plus facile d’intégrer la compatibilité Linux plutôt que de la greffer sur un vieux logiciel existant. Nous avons pensé que ça serait une bonne idée étant donné qu’il n’existe aucune application musicale du genre pour Linux.

Qui est l’utilisateur typique de Bitwig ?
Nous ne pensons pas qu’il existe un utilisateur typique en termes d’âge, de culture ou de style musical. Le logiciel s’adresse aux utilisateurs ouverts d’esprit à la recherche d’un nouvel outil. Bitwig donne le pouvoir d’être plus créatif en faisant de la musique sur ordinateur plutôt que d’écrire une chanson avant de l’enregistrer sur un séquenceur. Le point commun entre les utilisateurs Bitwig pourrait être qu’ils recherchent une manière de mélanger la composition et la production plutôt que de voir ces deux processus comme des étapes séparées.

Une réflexion au sujet de « Interview – le logiciel Bitwig »

Laisser un commentaire