Archives

Baptiste de Chabaneix (professeur de batterie Woodbrass Music School) – Interview

Par Woodbrass Team

Un bon cours de musique est le résultat d’une alchimie extrêmement délicate. Si tous les éléments ne sont pas réunis, l’expérience peut très vite tourner à la contrainte. Pour vous permettre d’apprendre face aux meilleurs de leur catégorie, l’équipe de la Woodbrass Music School a sélectionné la crème de la crème parmi plusieurs dizaines de profs auditionnés. Après le pianiste Roman Maresz, c’est au tour du batteur Baptiste de Chabaneix de se présenter dans cette interview.

baptiste

Comment t’es venu le déclic pour la musique ?
Je faisais du théâtre quand j’avais huit ans, j’étais dans une petite troupe du Languedoc-Roussillon. A la fin d’un spectacle, il y avait un orchestre et je suis resté scotché sur la batterie, j’ai papoté avec le musicien et ça a fait son chemin. Un jour, j’ai défoncé un fauteuil à la maison en tapant dessus, et ma mère m’a donc acheté une batterie ! J’ai commencé à prendre des cours à treize ans et après je ne me suis jamais arrêté.

Qu’écoutais-tu à l’époque ?
J’ai rencontré des copains au collège avec qui on a monté un groupe de métal, on écoutait Kill ‘Em All de Metallica ça ne rigolait pas du tout ! J’écoutais aussi Iron Maiden, Steve Vai et Guns n’ Roses. En parallèle j’avais des amis de l’école municipale avec qui on jouait de la salsa. Après ça mon beau frère m’a fait écouter beaucoup de choses, c’est un jazzman qui m’a donné quelques cours de piano et m’a donné les cassettes de Weather Report ou Kind Of Blue de Miles Davis. Ça m’a éveillé à plein de choses. Ma tante pianiste me faisait écouter Chopin, bref j’étais assez curieux.

Quelles musiques t’inspirent-elles à l’heure actuelle ?
J’essaie toujours au maximum de découvrir des choses. En ce moment je m’intéresse au blues, j’écoute donc Big Bill Broonzy et tous ces chanteurs de l’entre-deux guerres. J’écoute aussi du jazz contemporain, du classique, de la variété française comme Fauve, de la pop américaine, j’aime Radiohead, Cinematic Orchestra… Le matin, je me fais toujours des écoutes pour découvrir, je tiens beaucoup à ça. Je reste un fan indécrottable de Brian Blade and the Fellowship.

Comment s’est passé ton apprentissage ?
J’ai pris des cours de piano et de batterie dès l’âge de treize ans, puis j’ai un peu lâché le piano à partir de seize ans. J’ai eu plein de profs : j’ai fait l’école municipale, je suis allé à Carcassonne, à Montpellier, à Sète, j’ai fait le MAI à Nancy, l’école Agostini, le conservatoire, le Centre des Musiques Didier Lockwood… J’essayais toujours de trouver des professeurs qui m’amenaient à faire des choses que je ne connaissais pas. J’aime bien papoter avec plein de gens différents pour qu’ils m’exposent leur vision de la musique.

C’est cette curiosité que tu veux transmettre à travers tes cours à la Woodbrass Music School ?
Oui exactement ! Il faut se mettre dans la tête de l’élève, ce qui est vraiment compliqué : il faut avancer tout en restant ludique.

Quels sont tes projets musicaux ?
Il y a le Jad Salameh Quartet, un pianiste libanais qui fait du jazz actuel, il y a Afabul, un groupe du guitariste Henry Grillot avec qui on a joué au Sunset récemment. J’ai un projet un peu plus barré avec Estreilla Besson, de la musique improvisée avec deux musiciens de l’Ensemble Intercontemporain, enfin j’ai un quartet avec Nicolas Calvet, un chanteur à la Bobby McFerrin. (vous pouvez retrouver tous les projets de Baptiste sur son site : http://baptistedechabaneix.fr)

Quel matériel utilises-tu ?
J’ai deux kits qui me permettent de jouer tous ces styles avec tous ces musiciens différents. J’ai une Yamaha Recording que j’ai depuis 2002, je l’aime bien et je la prends pour les musiques binaires. J’ai aussi une vieille Gretsch des années 60 avec une grosse caisse de 18“ qui me sert pour avoir un son plus actuel. J’ai eu une Premier, une Tama et j’aimerais bien m’acheter une Canopus. Niveau cymbales j’ai une cymbale Sabian AA, une crash Zildjian, et je fais des sandwiches de cymbales avec des Stagg. J’aimerais bien m’acheter une Bosphorus. Là aussi je me tiens au courant de ce qui se passe !

school

Vous aimerez aussi...

0 commentaires sur “Baptiste de Chabaneix (professeur de batterie Woodbrass Music School) – Interview”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *