Archives

Jacques Higelin : Le ménestrel a quitté la scène !

Jacques Higelin, né le 18 octobre 1940, a commencé sa carrière artistique par la comédie, élève du cours Simon, il fait des apparitions furtives au cinéma (Le bonheur est pour demain en 1959, Bébert et l’omnibus en 1963).

Par Woodbrass Team

Jacques Higelin en 2016 – Copyright Jacques Ito

Il fait ensuite plusieurs rencontres déterminantes, Henri Crolla qui lui transmet sa passion pour la guitare, Pierre Barouh, le créateur du label Saravah et Jacques Canetti qui lui ouvre les portes de son café-théâtre le Bilboquet. De sa rencontre avec Brigitte Fontaine et Areski Belkacem sort sa première gravure sur vinyle.

Après cette période chanson française rive gauche, Jacques Higelin prend un véritable virage avec BBH 75, un album résolument rock. Le public est au rendez-vous et ne le quittera plus. L’année suivante, il obtient le Grand prix du disque de l’Académie Charles Cros pour le superbe Alertez les bébés ! puis vint Irradié avec un certain Louis Bertignac à la guitare.

Suivront plus de 35 albums plus riches et colorés les uns que les autres. Mais sa générosité ne s’arrêtait pas aux séances de studio, il avait une soif voire un devoir de transmission de proximité avec son public. Higelin, sur scène, le bonheur donnait un grand coup de balai à la morosité. Il était plus que généreux tant par la durée et l’énergie de ses spectacles (allant jusqu’à plus de sept heures au Cirque d’Hiver) et l’extrême élégance de réarranger systématiquement ses titres à chaque nouvelle tournée… et toujours surprendre son fidèle auditoire.

Une étoile s’est éteinte mais nos yeux brillent toujours, merci Jacques !

www.jacqueshigelin.fr

Vous aimerez aussi...

0 commentaires sur “Jacques Higelin : Le ménestrel a quitté la scène !”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *