Archives

NAMM – J-1 !

Par Julien Bitoun – Woodbrass Team

Le décalage horaire aidant, vous lirez sans doute ces quelques lignes au moment où je serai en train de dormir avant de prendre d’assaut la première journée de NAMM (le salon mondial des fabricants d’instruments à Los Angeles pour ceux qui n’auraient pas suivi). Mais le NAMM, même quand il n’y en a pas encore, il y en a quand même !

gretsch1

La veille de l’ouverture du salon, nous avons donc retrouvé quelques V.I.Ps ainsi que des responsables de magasins Fender Custom Shop du monde entier pour une petite soirée de célébration du 60è anniversaire de la Stratocaster. Avant les discours, les magasins ont eu la possibilité de choisir les modèles du Custom Shop 2014 qu’ils souhaiteraient avoir dans leur échoppe, tout en mangeant du melon vert et en discutant avec des rock stars. Le genre de programme qui n’est pas forcément désagréable.

Comme nous sommes des petits malins chez Woodbrass, nous avons profité de l’agitation générale pour nous balader discrètement sur le reste du stand Fender et, en plus des nouveautés déjà annoncées (l’ampli Vaporizer, et autres merveilles déjà dévoilées ICI), nous sommes tombés en arrêt devant les Jazzmaster signature de Troy Van Leeuwen (une sublime version rouge métallique) et Jim Root (une version noire avec EMG, what else ?), mais aussi sur un modèle qui va sans doute faire beaucoup de bruit : la Jazzmaster American Special. Elle sera doute produite aux Etats Unis, et se différencie de sa grande sœur la American Vintage par le fait qu’elle a un chevalet tune o matic au lieu de l’habituel vibrato bizarre de l’engin. La Mustang a subi le même traitement et reçoit par la même occasion deux micros humbuckers en lieu et place des petits micros bizarres de l’originale, toujours dans la série American Special.

americanspecialjim

Côté Gretsch acoustique pas mal de neuf aussi, notamment la gamme Rancher (les acoustiques à la rosace en forme de médiator) qui reçoit deux nouveaux modèles blancs à binding et accastillage doré (qui a dit White Falcon ? Oui c’est bien ça, tu gagnes un point), six et douze cordes, et des modèles avec un micro Fidelitron (la version Fender des TV Jones Powertron) entre la rosace et le manche, dont une avec un vibrato en plus. Pour limiter le larsen, ces acoustiques ne projettent pas énormément à vide, mais pour tous ceux qui recherchent la saleté et le style, il devrait y avoir de quoi faire dans les deux domaines.

gretsch2

Puis vient le moment des beaux discours, le tout pour célébrer l’anniversaire du modèle de guitare le plus copié et le mieux conçu de tous les temps, la vénérable Stratocaster. Se succèdent sur scène le patron de Fender, le patron de Hal Leonard (l’éditeur de bouquins qui nous a révélé qu’une suite à l’excellent bouquin de Tom Wheeler paru pour les cinquante ans était prévue pour cette année) et Mike Eldred, le patron du Custom Shop. Nous avons pu admirer deux modèles originaux de 1954 (première année de production donc) dans leurs vitrines, l’une appartenant à Fender et l’autre à Stephen Stills, tant qu’à faire… Dans le public, les stars ne manquaient pas : Don Felder (Eagles), Eliott Easton (The Cars), Jim Root (SlipKnot), Tom Peterson (Cheap Trick), Phyllis Fender (la veuve de Léo), ou encore Marcus Miller étaient venu rendre hommage au génial design de la strat dans un lieu hautement symbolique, puisque le Convention Center dans lequel se déroule le NAMM se trouve à 5 kilomètres de l’usine historique de Fullerton, là où tout a commencé.

C’est malin, le NAMM n’a même pas commencé que je suis déjà tout excité !
Rendez vous demain pour la suite… Et d’ici là suivez @woodbrass sur Twitter pour ne rien rater !

Vous aimerez aussi...

Un commentaire sur “NAMM – J-1 !”

  1. Woodwisperer dit :

    Ton programme est nul tu va t’ennuyer ! Alors que de mon boulot…
    Ah non c’est l’inverse !

    Très bien ce blog !

    WW

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *