Categories

Test exclusif : le Neumann TLM107

Par Woodbrass Team

Aucune marque de micros n’a une réputation comparable à Neumann. Depuis 1928, la firme allemande fait rêver les pros, les semi pros, les amateurs et les artistes. Alors forcément lorsqu’ils présentent un nouveau modèle de micro c’est un événement de taille. Et puisqu’à Woodbrass nous sommes de véritables agents secrets, nous avons eu le TLM107 en test avant tout le monde…

neumann Lorsque nous avons vu le TLM107 dans sa belle robe noire (il existe aussi en gris métallisé of course) sur le stand Neumann au Musikmesse de Frankfurt, notre sang n’a fait qu’un tour. Il fallait absolument que nous l’écoutions, et vite ! Nous avons donc téléphoné en Allemagne une fois par heure depuis jusqu’à ce qu’ils craquent et nous envoient le numéro de série 00094, c’est vous dire à quel point nous sommes les premiers à pouvoir le tester dans des bonnes conditions. Nous l’avons donc enregistré sous Pro Tools, à travers un préampli Universal Audio 610 et une interface audio Universal Audio Apollo Twin. Bien sûr, les extraits sonores n’ont pas été traités à l’EQ ou compressés afin que vous puissiez écouter ce que ça donne à l’origine.

Le Neumann pour presque tout le monde
Le TLM107 est la dernière évolution de la série TLM, qui met la légendaire marque à portée des bourses qui ne peuvent pas se permettre un U87 ou un U47 (c’est-à-dire à peu près tout le monde). Bien sûr, 1290 euros ça n’est pas rien, mais un home studiste sérieux comprendra que c’est le prix à payer pour un outil professionnel. Le TLM107 se distingue du reste de la gamme par les nombreuses options qu’il embarque. Une petite molette éclairée (par l’alimentation fantôme évidemment) permet de changer son pad d’atténuation (à deux positions, -6 et -12 dB), son filtre passe-bas (deux positions aussi, 40 et 100 Hz) et surtout sa directivité parmi cinq patterns possibles : omnidirectionnel, cardoïde large, cardoïde, hypercardoïde et bidirectionnel. Par conséquent, ce nouveau modèle permet une foultitude de sons différents avant même de toucher à son préampli ou ses plugins.

numerodeseriePointu précis
D’entrée, le TLM107 en impose dans son coffret en bois luxueux à souhait. Son look fleure bon le très haut de gamme, et il s’installe facilement avec le support prévu à cet effet (en option bien sûr). Un coup d’alim fantôme et hop, il s’allume et il n’y a plus qu’à appuyer sur record… La capsule a été conçue pour être la plus neutre possible, et ça s’entend immédiatement à la prise :  le TLM107 reproduit exactement ce qu’on entend dans la pièce, il suffit donc de bien le placer et de choisir la bonne directivité et la prise sera exploitable sans aucun piège. Il est fin, détaillé, flatteur dans l’aigu et sans déséquilibre frappant. Pour ne rien gâcher, il encaisse sans broncher des niveaux de pression acoustique très élevés, donc aucun problème pour le mettre contre la grille du Marshall, ou en overhead d’un batteur nerveux. Si vous cherchez un micro typé vintage avec une forte personnalité, ce Neumann n’est pas fait pour vous. En revanche, si vous cherchez un coutil suisse (suisse allemand bien sûr) prêt à faire face à toutes les situations et qui marchera sur toutes les sources possibles, alors le TLM107 est un excellent choix. Libre à vous de donner un caractère plus marqué à vos prises lors du mix.

Verdict
Afin de vous faire une idée plus précise des performances de la bête, vous pouvez écouter les samples suivants, pour lesquels le TLM107 a été utilisé sur un saxophone (cardoïde), une batterie (cardoïde proche puis bidirectionnel plus éloigné pour bien entendre la pièce), une voix (cardoïde), une guitare acoustique (cardoïde large puis cardoïde), et enfin une guitare électrique, (cardoïde puis bidirectionnel).

Vous l’aurez compris : le TLM107 est un outil redoutable qui pourra très vite devenir le meilleur ami de l’ingénieur du son à la recherche d’un micro qui marche sur tout et peut se prêter à toutes les pirouettes avec la même qualité. Pour paraphraser le slogan d’une publicité de voitures, à vous d’inventer la musique qui va avec.

Vous aimerez aussi...

2 commentaires sur “Test exclusif : le Neumann TLM107”

  1. Galliot dit :

    Bonjour
    Je voudrais en savoir plus sur ce micro
    A +
    Alain Galliot

  2. Bonjour Amandine ! Pas de port USB intégré, il est conçu pour être branché sur une interface externe USB ou firewire. Et une fois l’interface ajoutée, pas de problème pour Garage Band :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>