Roland surfe sur son passé


Le constructeur Roland est un acteur majeur qui a fortement contribué à l’essor de la musique électronique. D’ailleurs, on peut dire que le son des années 80 est majoritairement le son Roland au moins jusqu’à la sortie du D50 en 1987 et ça a commencé en 1981 avec la bombe qu’était le Jupiter-8.

Cela tombe bien, car le constructeur nippon ressort une nouvelle édition du Jupiter cette fois en deux modèles : le Jupiter-X et le Jupiter-Xm. La firme avait déjà tenté une première réédition plus proche d’un modèle workstation avec l’excellent Jupiter-80 sorti en 2011, bête de course malheureusement disparue de son catalogue. 

Jupiter, maître des dieux

Jupiter-X

Les Jupiter-X et Jupiter-Xm sont donc les nouveaux venus au catalogue Roland. le remplacent dorénavant, seulement disponible en avril 2020, le Jupiter X sera une version à modélisation qui utilise le nouveau générateur de sons ZEN-Core, plus puissant que l’Analog Circuit Behaviour (ACB) que Roland aime employer dans nombre de ses machines. Il offre 256 voix de polyphonie et 5 parties multi-timbrales, 4000 presets en interne, 90 kits de batterie et 256 scènes. La nouveauté : Roland y fait rentrer l’intelligence artificielle pour la partie arpégiateur qui, à partir de vos données de jeu, crée des patterns d’instruments. Il sera disponible au printemps 2020.

Jupiter-Xm

Le Jupiter-Xm, version compacte de 25 touches, est lui aussi équipé du moteur de sons ZEN-Core. Il est capable d’émuler (tout comme son grand frère) un certain nombre de synthétiseurs et boîtes à rythmes qui ont marqué l’histoire de Roland, il est déjà disponible.

Le retour d’une légende

Justement, à propos d’histoire, la série Boutique continue de s’agrandir avec l’arrivée du JU-06A. Retour en 1982 notamment avec la famille Juno qui nait avec le Juno-6, premier synthétiseur avec 6 voix de polyphonie et surtout à budget populaire, avant de laisser sa place la même année au Juno-60 version où l’on pouvait sauvegarder sa programmation. Plus tard, en 1984, le Juno-106 voyait le jour.

Aujourd’hui, le JU-06A regroupe ces deux modèles (contrairement au JU-06 qui ne rendait hommage qu’au Juno-106) mais avec 4 voies de polyphonie seulement. Il intègre la technologie ACB à l’image de ses prédécesseurs excepté pour le SE-02.

Fantom fait son opéra !

Fantom 8

Place maintenant à la nouvelle série Fantom : 6 (61 touches), 7 (73 touches) et 8 (88 touches). Là nous basculons sur une plateforme de création équipée, elle aussi, du moteur ZEN-Core. On y trouve plusieurs synthèses dont celle du V-Piano, mais surtout la nouvelle fonction Scène qui contient 16 layers pouvant provenir de n’importe quelle synthèse intégrée au Fantom, chacune disposant de son propre effet et y ajoute plus d’effets multiples pour la scène elle-même. Le Fantom n’échappe pas à la mode analo avec ses filtres analogiques stéréo assignables. Le gros plus est l’intégration d’Apple Logic et de Mainstage via Smart Controls ce qui est en fait une machine pleinement interfacée aussi grâce à son interface USB Audio.

Machines à groover

MC-707

Le retour vers le passé ne s’arrête pas là. En 1986 naissait la série Groovebox avec la MC-303 qui inaugurait une façon de créer de la musique de manière moderne et intuitive. La nouvelle MC-707 réitère cet ADN et permet d’orchestrer des instruments externes avec la flexibilité du live. La MC-707, c’est huit pistes de séquences par clip. Elle aussi dispose du moteur ZEN-Core qui rassemble analogique virtuel et PCM moderne. Elle intègre les sons légendaires issus des boîtes à rythmes et synthétiseurs Roland (TR-808, TR-909, TB-303, Juno-106 et SH-101).

MC-101

Elle est désormais accompagnée de la MC-101 qui possède tous les sons, séquences et effets de sa grande soeur mais en version compacte. Ici on parle de quatre pistes mais surtout d’un véritable studio de production de poche. 

Mix DJ façon Roland

DJ-707M

Voici enfin, le DJ-707M. Controleur DJ puissant que Roland a voulu, lui aussi, dans une version compacte. Il combine les capacités d’une table de mixage pro avec un contrôleur Serato DJ Pro quatre canaux. EQ 4 bandes, compresseur multibandes et limiteur sont assignables sur chacune des sorties individuelles. Les presets qui permettent de mémoriser les réglages permettront au DJ de s’adapter à la situation, aux haut-parleurs, ou du type de salle. La possibilité d’y connecter microphones (avec fonction anti effet larsen) et instruments de musique en font un outil de production complet. Ce qui se confirme par l’intégration de sons des boîtes à rythmes mythiques Roland. Bref, idéal pour tous types d’événements et animations !